Actus

Les écoles d’ingénieurs de Toulouse

Sommaire

Sommaire

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.

France - Toulouse

Si tu souhaites faire des études d’ingénieurs, particulièrement dans le secteur de l’aéronautique, la ville de Toulouse est faite pour toi ! Découvre la liste des écoles d’ingénieurs implantées dans la ville rose et ce qu’elles proposent !

Ce qu’il faut savoir sur les études d’ingénieur

Comme tu peux le deviner, une école d’ingénieurs se consacre à la formation d’aspirants ingénieurs. Cela étant dit, ce titre englobe en réalité une vaste gamme de professions dans plusieurs secteurs tels que l’agroalimentaire, l’industrie aéronautique, la chimie, le génie civil, la cybersécurité, l’informatique et bien d’autres. Les études en ingénierie relèvent du domaine scientifique et pour accéder à une école, il est souvent requis de suivre un cursus de deux ans en classe préparatoire aux grandes écoles (CPGE, souvent mentionnée sous le nom de prépa), suivi du passage de concours spécifiques à chaque établissement et à leurs spécialisations respectives.

Lire aussi : Le métier d’ingénieur d’affaires et son salaire en 2023

Quelle moyenne pour entrer en prépa intégrée ou en école ?

Que ce soit pour la prépa ou pour l’école d’ingénieurs, un niveau équilibré dans les matières scientifiques peut largement être suffisant pour te lancer dans des études d’ingénieur. En effet, il existe différents établissements avec des niveaux de difficulté variables, ce qui les rend accessibles au plus grand nombre. À noter tout de même que la CPGE et par la suite l’école d’ingénieurs sont des cursus exigeants, qui demande de pouvoir fournir une grande quantité de travail. Malgré tout, avec beaucoup de motivation, du travail et de l’organisation, l’objectif de devenir ingénieur est loin d’être inatteignable.

Les lycéens généraux, qui ont choisi de suivre des spécialités scientifiques (Mathématiques, Numérique et sciences informatiques (NSI), Physique-chimie, Sciences de l’ingénieur, Sciences de la vie et de la Terre (SVT)), peuvent intégrer quatre filières de CPGE après leur bac :
BCPST (biologie, chimie, physique et sciences de la Terre) ;
MPSI (mathématiques, physique, sciences de l’ingénieur) ;
PCSI (physique, chimie, sciences de l’ingénieur) ;
– MPI (mathématiques, physique et informatique) ;
PTSI (physique, technologie et sciences de l’ingénieur).

Les lycéens technologiques ont également leurs propres filières de CPGE qui leur permettent de préparer les concours spécifiques à l’entrée en école d’ingénieurs :
TSI (prépa technologie et sciences industrielles) ;
TPC (prépa technologie, physique, chimie) ;
TB (prépa technologie et biologie)

À noter que chaque CPGE te forme à des secteurs spécifiques et orientera ton choix d’école d’ingénieurs par la suite.

Lire aussi : Les TIPE en prépa scientifique

Quel est le prix d’une école d’ingénieurs ?

Il est important de noter que la plupart des écoles d’ingénieurs sont publiques, et les frais de scolarité se situent généralement autour de 601 € par an (à l’exception des écoles Centrale et l’École des Mines de Nancy, où les droits s’élèvent à 2 500 €).

Cependant, dans le cas des écoles privées, les frais d’inscription peuvent atteindre jusqu’à 10 000 € par an. Quelle que soit l’école choisie, des mesures d’assistance sont souvent instaurées pour les étudiants qui feraient face à des difficultés financières, telles que l’attribution de bourses ou la possibilité de suivre un cursus en alternance.

La liste des écoles d’ingénieurs de Toulouse

Si tu es originaire du Sud-Ouest, faire tes études d’ingénieur dans la ville de Toulouse peut-être un bon moyen de suivre ton cursus sans t’éloigner de chez toi. À contrario, si tu souhaites partir, que les prix et la météo de la capitale t’effraies ou que tu te passionnes pour le secteur de l’aéronautique, Toulouse peut aussi être l’endroit parfait en tant qu’étudiant ! Au total, la ville de Toulouse recense douze écoles d’ingénieurs, dont cinq privées. Zoom sur ce qu’elles proposent pour t’aider pour trouver celle qui te correspond.

CESI : une école d’ingénieurs professionnalisante

Depuis sa fondation, l’établissement privé CESI se démarque par son esprit novateur et sa prééminence dans l’élaboration de méthodes d’apprentissage et de pédagogie active. L’accent est mis sur l’innovation et les avancées technologiques.

L’accès à l’école s’effectue après le baccalauréat (qu’il soit général ou technologique), sur la base d’un dossier et d’un entretien oral, ou avec un diplôme équivalent à un niveau bac+2 tel qu’une licence ou un BTS dans le domaine scientifique. L’admission post-bac s’accompagne d’épreuves écrites supplémentaires. La première année est commune à tous les étudiants inscrits. À partir de la deuxième année, les étudiants doivent choisir une spécialisation parmi les options suivantes : généraliste, bâtiment et Travaux Publics (BTP), informatique, systèmes électriques et électroniques embarqués.

École d’ingénieurs Toulouse : L’ICAM

L’école d’ingénieurs privée ICAM, implantée à Toulouse, forme essentiellement des ingénieurs généralistes. Le cycle ingénieur est accessible après un bac général (après avoir suivi des spécialités scientifiques), un bac STI2D ou un bac STL. Après l’obtention d’un BTS ou d’un DUT de l’ICAM, les étudiants qui aspirent à être ingénieurs sont amenés à suivre les trois prochaines années de formation en alternance, sans passer de concours, car l’évaluation de leur admission est réalisée en contrôle continu.

PURPAN

L’École d’Ingénieurs de PURPAN forme des étudiants du Bac+3 à Bac+6 dans les secteurs des sciences du vivant, de l’agriculture, de l’agroalimentaire, du marketing et du management. L’admission en première année se fait via la plateforme Parcoursup, puis grâce à des entretiens. Pour les autres années, l’étape Parcoursup est remplacée par une étude de dossier.

Quel concours pour ENSEEIHT ?

L’INP-ENSEEIHT, aussi appelée « N7 », est une grande école d’ingénieurs publique située au cœur de Toulouse. L’école forme des ingénieurs dans les domaines de l’énergie, de l’environnement et du numérique.

Il est possible de se former en tant qu’ingénieur à l’N7 avec un cursus étudiant pas aussi grâce à l’apprentissage. Pour être admis, tu devras, après un CPGE, passer par un concours : SN, 3EA ou MF2E. À noter que quelques rares étudiants peuvent être admis « sur titre » s’ils ont excellé lors de leurs deux années de CPGE.

EPITA

L’école d’ingénieurs EPITA, c’est l’École pour l’Informatique et les Techniques Avancées qui forme des ingénieurs en informatique. Elle propose une formation d’ingénieur par l’apprentissage, à laquelle il est possible d’accéder après une classe préparatoire intégrée. L’entrée post-bac dans l’école d’ingénieurs de Toulouse se fait par le biais du concours Advance. Les formations d’ingénieurs sont proposées dans divers domaines : Génie Informatique des Systèmes Temps Réel et Embarqués, Data Science et Intelligence Artificielle, Télécommunications (TCOM) et plus encore.

Lire aussi : Préparer et réussir le concours Advance 2023

ENM, l’école d’ingénieurs de Toulouse centrée sur la météorologie

L’École nationale de la météorologie est l’une des grandes écoles du ministère, au même titre que l’ENAC par exemple. Le cycle ingénieur de l’ENM est accessible à partir du bac+2 et donc après une CPGE scientifique ainsi que le passage du concours CMT ou G2E (pour les prépas BCPST).

ESIACET transfo matiere et energie

Si tu cherches une école d’ingénieur spécialisée dans la transformation de la matière et de l’énergie, Toulouse INP-ENSIACET est faite pour toi. Elle forme des ingénieurs dans les domaines de la transformation de matière et d’énergie, et propose une formation innovante, basée sur la recherche, les entreprises et l’international. INP-ENSIACET est accessible après une classe prépa via le Concours commun INP ou le concours ATS.

INSA

L’INSA est l’école d’ingénieur publique, pluridisciplinaire et internationale par excellence. Elle forme des ingénieurs de haut niveau, reconnus dans tous les secteurs de l’économie, grâce à une formation en cinq ans après le bac, et donc sans passer par une prépa. L’école propose des formations en alternance, des immersions à l’étranger, et même des doubles diplômes. Pour candidater, pas besoin de passer de concours. Il faut te rendre directement sur le site prévu à cet effet par le groupe INSA.

UPSSITECH

L’UPSSITECH est une école d’ingénieurs publique, basée sur Toulouse et qui forme des ingénieurs dans le génie civil Géotechnique, les Systèmes Robotiques et Interactifs, et les Systèmes de Télécommunications et Réseaux Informatiques. L’admission repose sur deux étapes sélectives : l’examen d’un dossier et un entretien.

Se former en aéronautique dans les écoles d’ingénieurs de Toulouse

ENAC, l’école parfaite à Toulouse pour devenir ingénieur aéronautique

Si tu as déjà fait tes recherches et que ce secteur t’intéresse, tu sais sûrement que l’École nationale de l’aviation civile est la voie royale pour accéder au poste d’ingénieur aéronautique. L’école d’ingénieurs implantée à Toulouse forme en effet aux secteurs de l’aéronautique et du transport aérien. Elle compte même la plus importante des Grandes Écoles ou universités aéronautiques d’Europe.

Les admissions se font en passant le concours CC-INP, lui-même accessible après une classe préparatoire aux grandes écoles. Il est aussi possible d’entrer à l’ENAC après un cursus dans une université ou une école partenaire.

IPSA, lnstitut Polytechnique des Sciences Avancées

Si tu es passionné(e) d’aéronautique et de spatial, l’IPSA pourrait bien être l’école d’ingénieurs qui te correspond. L’Institut Polytechnique des Sciences Avancées est spécialisé dans les métiers de l’air, de l’espace et de la mobilité durable.

Pour tenter d’être admis après le bac, il est nécessaire de candidater sur Parcoursup au Concours Advance qui regroupe l’IPSA, mais aussi l’EPITA, l’ESME Sudria, Sup’Biotech. Ce concours contient un QCM de mathématiques, un autre d’anglais et un entretien de synthèse et motivation. Il est aussi possible de passer le concours SCEI après une CPGE pour entrer à l’IPSA. Le montant d’une année en cycle Ingénieur ou en cycle Préparatoire varie entre 9 350 et 9 550 euros.

ISAE SUPAERO

Les ingénieurs SUPAERO ont souvent été des précurseurs et des inventeurs qui ont contribué à de nombreuses innovations technologiques dans le secteur aéronautique et spatial. Avec 33 programmes de formation, l’école d’ingénieurs propose, à Toulouse, une offre variée et innovante de cursus pour répondre aux demandes de son secteur. Plus de 25 entreprises partenaires collaborent ainsi avec l’établissement sur des programmes de coopération à long terme et participent aux instances de gouvernance et de réflexion de l’Institut, de quoi encourager les étudiants toulousains à se professionnaliser.

L’ISAE-SUPAERO recrute des étudiants à partir du niveau bac+2, via le Concours Mines-Ponts qui peut être passé après une CPGE.

Lire aussi : Le salaire des métiers d’ingénieurs les plus demandés en 2023

Ressource

Pourquoi déposer sa marque 

Une marque constitue un repère, un élément distinctif qui rend votre société unique. Elle est la colonne vertébrale de la réputation et de la reconnaissance

Lire plus >
Concours Mines-Ponts
Décryptage

Le concours commun Mines-Ponts 2024

Tu es étudiant(e) en classe préparatoire scientifique et tu souhaites poursuivre ton parcours académique au sein d’une école d’ingénieurs ? Pour cela, tu devras passer

Lire plus >

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.