Actus

Le métier d’ingénieur d’affaires et son salaire en 2024

Sommaire

Sommaire

Aucun article trouvé

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.

Ingénieur d'affaires

L’ingénieur d’affaires est considéré comme un spécialiste des relations commerciales entre les entreprises (BtoB). Il est le lien entre les deux parties et a pour objectif de conclure des accords commerciaux qu’il obtient pour la société dont il est le salarié. Missions, salaire, formations, Études Tech te dévoile les dessous du métier d’ingénieur d’affaires.

Ingénieur d’affaires, un métier avant tout transversal

L’ingénieur d’affaires peut-être considéré comme un chargé de projet possédant plusieurs casquettes; Il conçoit, de A à Z, et comme son nom l’indique, l’affaire, pour laquelle l’entreprise le réquisitionne. Il est le garant d’une relation à haute valeur ajoutée entre la société et ses potentiels clients. Il ne se contente pas d’effectuer des tâches commerciales, ses missions se portent plutôt sur l’étude, l’analyse puis le suivi d’un projet.

Pour instaurer cette relation de confiance avec son interlocuteur, l’ingénieur d’affaires doit suivre tout un processus : son rôle est d’abord de conseiller le client, en réponse à des appels d’offres. Il doit ensuite élaborer un dossier dans lequel il devra aborder toutes les questions liées à la finance, mais aussi du point de vue technique. De ce processus découle la négociation du contrat. Si celui-ci aboutit à un accord, l’ingénieur d’affaires pourra ainsi débuter le suivi du projet en surveillant et coordonnant le bon déroulement de celui-ci, en collaboration avec ses équipes techniques. Ce suivi se traduit par un contrôle des délais de la qualité des produits et des modalités de livraison. Une fois le client livré, il doit également assurer le service de maintenance approprié. 

Pour réussir à mettre en place tout ce long processus, l’ingénieur d’affaires doit parfaitement maîtriser sa communication. En tant que manager d’un projet, il est le lien entre toutes les parties prenantes. Il peut être amené à négocier un contrat à plusieurs milliers, voire millions d’euros avec les dirigeants de grandes entreprises, et dans le même temps, coordonner ses équipes afin qu’elle puisse travailler de manière optimale, en ayant connaissance de tous les enjeux. Être un excellent communiquant est donc primordial pour exercer cette profession.

Lire aussi : Tout savoir sur le métier d’ingénieur mécanique

Les principales missions d’un ingénieur d’affaires

L’ingénieur d’affaires occupe un rôle essentiel au sein d’une entreprise, avec des missions clés à remplir. Tout d’abord, il est chargé du développement commercial : il prospecte de nouveaux clients, évalue leurs besoins et propose ensuite des solutions adaptées. Cette démarche, répétée plusieurs fois, lui permet de construire un portefeuille client de plus en plus développé. L’efficacité et les performances de l’ingénieur d’affaires se reflètent dans la réussite de cette mission cruciale et le succès dans ces activités contribue directement à l’augmentation du chiffre d’affaires de l’entreprise.

Dans un second temps, il gère l’ensemble du processus de vente, de la qualification des prospects à la négociation des contrats. Il entretient également des relations étroites avec les clients existants, en assurant leur satisfaction, en identifiant de nouvelles opportunités et en résolvant les problèmes éventuels. En interne, il collabore avec différentes équipes pour coordonner les ressources nécessaires à la réalisation des projets.

Ensuite, il effectue une veille concurrentielle pour rester informé des évolutions du marché. L’ingénieur d’affaires prépare des rapports, analyse les résultats et propose des actions correctives. Enfin, il peut être impliqué dans le suivi des projets après la vente, garantissant ainsi la satisfaction des clients. L’ensemble de ces responsabilités peuvent évoluer en fonction de la satisfaction de l’entreprise et l’expérience et de l’ingénieur d’affaires.

Les compétences requises pour devenir ingénieur d’affaires

L’ingénieur d’affaires est, comme expliqué précédemment, amené à travailler sur plusieurs fronts et doit posséder toutes les compétences techniques et commerciales nécessaires pour mener à bien sa mission. Si son bagage technique doit être fourni, il se doit de maîtriser l’art de la négociation, car sans vente, pas de mise en place d’un projet.

Outre ces compétences, l’ingénieur d’affaires doit également faire preuve d’une capacité d’organisation à toute épreuve. Son rayon d’action étant très large, bien s’organiser est déterminant dans la réussite du projet qu’il porte. L’ingénieur d’affaires est aussi responsable de plusieurs équipes, et par conséquent, posséder dans son bagage, de bonnes qualités managériales, est un vrai atout.

Si l’on devait résumer, l’ingénieur d’affaires doit maîtriser les techniques de prospection, de négociation, de vente et de management, tout en s’appuyant sur une communication léchée et une parfaite connaissance technique du milieu dans lequel il évolue. 

Comment devenir ingénieur d’affaires ?

Si tu souhaites t’orienter vers cette profession et que tu es actuellement au lycée, sache que les formations scientifiques et commerciales sont toutes aussi importantes l’une que l’autre pour se spécialiser dans ce domaine. Il est alors préférable de choisir des cursus en lien avec ces deux secteurs lors de ton entrée en classe de première, que tu conserveras pendant la terminale. 

Quel que soit son domaine de prédilection, un ingénieur doit effectuer cinq années d’études minimum pour obtenir son diplôme et sa reconnaissance auprès et l’État et de la profession. Pour y parvenir, plusieurs voies sont possibles :

– Écoles de commerce (après classe préparatoire ou non) ;
– Écoles d’ingénieurs (avec spécialisation commerciale) ;
– BTS, suivi d’une spécialisation au sein d’un master professionnel ;
– Bachelor, suivi d’une spécialisation au sein d’un master professionnel.

Quel salaire touche un ingénieur d’affaires ?

Ingénieur d’affaires : un salaire variable

Si les salaires présentés ci-dessus sont fixes, un ingénieur d’affaires peut percevoir des primes additionnelles en fonction de ses performances. Il faut également savoir, surtout pour les cadres, que le salaire est susceptible d’évoluer selon le lieu de travail. Le coût de la vie étant supposément plus élevé dans certaines agglomérations, un ajustement est parfois mis en place par les entreprises. 

Pour faire simple, les ingénieurs d’affaires qui travaillent dans la capitale toucheront entre 7% et 15% de plus qu’un de ses homologues exerçant en région, où dans une agglomération moins peuplée.

Il faut également souligner que la taille et la puissance commerciale d’une entreprise sont deux éléments qui entrent en ligne de compte dans le salaire perçu par un ingénieur d’affaires. En effet, plus l’entreprise est grande et reconnue dans son domaine, plus le salaire est élevé. Une augmentation qui peut grimper jusqu’à près de 40% de plus que le salaire moyen pour les sociétés les plus prestigieuses. 

Lire aussi : Le salaire de l’ingénieur en génie civil

Un salaire à la hauteur d’un profil junior

Au même titre que n’importe quel ingénieur, le degré de qualification acquis, mis en perspective avec les responsabilités qui découlent de cette profession, garantissent un salaire relativement élevé, et cela dès la sortie d’école. 

Le salaire d’un ingénieur d’affaires débutant oscille entre 40 000 € et 50 000 € bruts par ans. Après 3 ans d’expérience, sa rémunération est généralement revalorisée à hauteur de 60 000 € par mois et jusqu’à 70 000 €. Avec cinq ans d’expérience et plus, son salaire n’est pas plafonné et est d’en moyenne 90 000 € bruts annuels. Il peut aller bien au-delà selon les entreprises et les missions confiées à l’ingénieur d’affaires.

Lire aussi : Le salaire des métiers d’ingénieurs les plus demandés en 2023

Quel est le secteur de l’ingénierie le plus rémunérateur ?

Le domaine de l’ingénierie est très vaste et la fourchette salariale peut énormément varier selon les secteurs choisis. Si, le salaire moyen en France est de 38 000 euros bruts annuels, il y a plus de 13 000 euros entre la branche la plus rémunératrice à savoir celle des ingénieurs exerçants dans la banque et la finance et les ingénieurs du monde agro-alimentaire. Les premiers touchent, en moyenne, 47 000 euros bruts annuels et les seconds 33 200 euros bruts annuels.

Malgré ces chiffres, deux bonnes nouvelles touchent le monde de l’ingénierie. Tout d’abord, les salaires ont augmenté de près de 5% par rapport à 2022. De plus, l’écart de salaire entre les femmes et les hommes se réduit peu à peu bien qu’il soit encore important. L’écart de salaire est d’environ 2 000 euros par an. Cette réduction de salaire correspond à l’augmentation des femmes ingénieurs. Un ingénieur sur 4 est une femme. De plus, dans les écoles d’ingénieurs, la féminisation est un enjeu majeur. Les établissements visent un taux de féminisation aux alentours de 30%, bien que ce chiffre soit atteint dans peu d’établissements. En moyenne, on compte 18 à 20% de femmes.

Pour en revenir aux salaires des ingénieurs, l’écart peut aussi se justifier selon la taille de l’entreprise choisie. Enfin, les secteurs les plus rémunérateurs sont ceux qui embauchent le moins. L’industrie de la finance et donc de l’ingénieur d’affaires n’offre que 3% d’emploi.

Sur le plan salarial, la France n’est pas le pays le plus lucratif. Par exemple, en Suisse, le salaire moyen dépasse les 77 000 euros bruts annuels, soit plus du double de la moyenne française. Cependant, ce sont les États-Unis qui payent le mieux leurs ingénieurs avec une moyenne annuelle de 103 000 euros bruts. Cependant, seulement 8% des ingénieurs diplômés font le choix de partir à l’international dès le début de leur carrière.

Où travaille un ingénieur d’affaires ?

Le rayon d’action d’un ingénieur d’affaires est si large qu’il peut exercer ses fonctions dans des entreprises de toutes tailles et dans une pluralité de domaines. Il peut être amené à travailler dans des cabinets d’ingénierie, dans le numérique, la technologie de l’information, la robotique, les finances et le commerce international. Le métier d’ingénieur d’affaires offre également de nombreux débouchés dans des domaines variés, notamment dans le secteur de la vente de solutions numériques, digitales et innovantes… Ainsi, les offres d’emplois ne manquent pas.

Obtenir un diplôme d’ingénieur aujourd’hui, c’est l’assurance de trouver une activité professionnelle dès la sortie d’études supérieures, car la profession est en constante évolution. Selon Humanroads,  les effectifs d’ingénieurs d’affaires en France ont significativement augmenté depuis 2007, passant de 600 à près de 1 300 en dix ans.

Après avoir acquis plusieurs années d’expérience, un ingénieur d’affaires peut ensuite se voir offrir diverses opportunités professionnelles. Grâce à ses compétences commerciales, sa flexibilité et son adaptabilité, il peut évoluer vers un poste de directeur de clientèle, de chef de projet, ou de consultant indépendant notamment. Ces opportunités reflètent la reconnaissance de ses compétences techniques et de sa capacité à gérer efficacement des projets et à entretenir des relations clients solides.

Lire aussi : Combien gagne un ingénieur en IA ?

Les formations pour devenir ingénieur d’affaires

Mais alors quels diplômes sont requis pour devenir ingénieur d’affaires ? Plusieurs cursus peuvent permettre d’accéder à ce poste. Parmi eux, on retrouve :

– Diplôme d’une école d’ingénieur en génie des procédés ;
– Diplôme d’une école d’ingénieur en sciences du numérique ;
– Diplôme d’une école d’ingénieur en génie climatique ;- Bachelor en vente et négociation ;
– Bachelor en vente et négociation commerciale ;
– Master professionnel en droit, économie, gestion, mention ingénierie économique et entreprise, spécialité diagnostic économique d’entreprise ;
– Master en technologies de l’information et de la communication ;
– Mastère professionnel en ingénierie d’affaires et développement commercial ;
– Mastère professionnel en management international des affaires ;
– MBA en ingénierie d’affaires

Une fois diplômé(e), les nouveaux entrants sur le marché de l’emploi dans ce secteur peuvent intégrer différents types de structures en tant qu’ingénieur d’affaires. En effet, de grands bureaux d’études d’entreprises ainsi que des prestataires de services en audit et conseil sont attirés par les compétences de l’ingénieur d’affaires. Les cabinets d’ingénierie, les secteurs numériques et innovants, les technologies de l’information, la robotique, les finances et le commerce international cherchent à recruter des ingénieurs d’affaires pour développer leur entreprise. En outre, tu as la possibilité t’intégrer des agences digitales, des éditeurs de logiciels, des startups ou encore des ESN. D’ailleurs, si tu souhaites savoir quelles sont les meilleures entreprises de services numériques (ESN) en 2023, découvre dès maintenant notre classement.

TAGS
Ressource

Pourquoi déposer sa marque 

Une marque constitue un repère, un élément distinctif qui rend votre société unique. Elle est la colonne vertébrale de la réputation et de la reconnaissance

Lire plus >
Concours Mines-Ponts
Décryptage

Le concours commun Mines-Ponts 2024

Tu es étudiant(e) en classe préparatoire scientifique et tu souhaites poursuivre ton parcours académique au sein d’une école d’ingénieurs ? Pour cela, tu devras passer

Lire plus >

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.