Actus

Guide complet de la prépa TB

Sommaire

Sommaire

Aucun article trouvé

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.

prépa tb

Tu es un bachelier technologique qui s’intéresse à la technologie et à la biologie ? Tu aimerais t’orienter vers ces domaines pour ta poursuite d’études, ou tu rêves de devenir vétérinaire ? La prépa TB (technologie et biologie) conduit les bacheliers STL et STAV aux concours d’entrée de certaines écoles d’ingénieurs en agroalimentaire, en environnement, en génie biologique, ou à ceux des écoles vétérinaires. Études Tech te dit tout sur le programme de la prépa TB, le classement des meilleurs établissements ainsi que sur toutes les modalités pour en intégrer un.

Qu’est-ce qu’une prépa scientifique ?

Le nom complet de la classe prépa est classe préparatoire aux grandes écoles (CPGE). C’est une formation post-bac, qui offre un cursus intensif de deux ans pour préparer les étudiants aux concours d’entrée aux grandes écoles. Les CPGE sont souvent considérées comme étant parmi les formations les plus exigeantes et les plus prestigieuses. Il en existe plusieurs types, cinq filières sont accessibles aux bacheliers généraux : BCPST, MP2I, PCSI, MPSI et PTSI. L’autre partie se compose de trois cursus : TB, TPC et TSI. Ils sont accessibles aux bacheliers technologiques.

Souvent, les étudiants des CPGE ont de très bonnes chances d’être admis dans les grandes écoles, et de poursuivre des études supérieures dans des domaines tels que l’ingénierie, les sciences, la finance, les sciences humaines, etc. L’avantage de cette formation, est notamment les petits effectifs par rapport à l’université, qui permettent plus d’accompagnement. Les étudiants en prépa développent une forte capacité de travail, ce qui est très apprécié dans les grandes écoles, mais aussi dans le milieu professionnel.

Pourquoi faire une prépa TB ?

La prépa TB (Technologie et biologie), est une classe préparatoire aux grandes écoles qui est spécifiquement dédiée aux bacheliers STL (option biochimie-génie biologique ou sciences physiques et chimiques en laboratoire) et STAV. Globalement, la prépa TB est un équivalent de la prépa BCPST qui n’est accessible que par les bacheliers généraux, spécifiquement les anciens bac S. Les sciences sont au cœur de l’enseignement dans cette prépa, mais le français, la philosophie et les langues sont également étudiés. Cette prépa est la porte d’entrée pour les bacheliers STL et STAV vers des écoles d’ingénieurs en biologie, ou au concours vétérinaire. Un concours d’entrée spécial est proposé pour les étudiants issus de prépa TB et des places leurs sont réservées dans les écoles. Elle est proposée dans huit lycées en métropoles, il faut donc pouvoir être mobile si tu veux t’orienter dans cette voie.

Comme dans toutes les autres classes prépas, les grandes capacités de travail sont appréciées, mais des heures de mises à niveau et un suivi particulier (AP) sont proposés pour favoriser la réussite de chacun.

Le programme de la prépa TB

Le programme de la prépa TB est équilibré entre les quatre matières scientifiques : mathématiques, physique-chimie, sciences de la vie et de la terre, et biotechnologies, auxquelles s’ajoutent l’informatique, le français, une langue vivante, l’EPS et les T.I.P.E (Travaux d’Initiative Personnelle Encadrés). Le programme commence souvent par des mises à niveau individuelles ou collectives, car les bacheliers viennent de différents horizons et il est important qu’ils partent tous sur une même pour des raisons d’équité :
– Les mathématiques sont abordées comme des outils pour l’étude des processus en physique-chimie et en biotechnologies, avec des notions comme l’algèbre, les fonctions, les probabilités et les statistiques. Ces notions sont déjà abordées au lycée et elles sont approfondies en prépa ;
– La physique-chimie est structurée autour de quatre thèmes et les sciences de la vie et de la Terre portent sur l’étude du monde du vivant à toutes les échelles spatiales et temporelles, ainsi que sur les bio-géosciences ;
– En biotechnologies, les élèves étudient les techniques d’analyse structurale et fonctionnelle des protéines, l’enzymologie, la microbiologie, la biologie moléculaire, etc. ;
– L’informatique porte sur les méthodes de programmation avec le langage Python, les bases de données, les graphes et les méthodes numériques.

Le programme est complété par des cours de français-philosophie, de langue(s) vivante(s), d’EPS et de géographie. Les T.I.P.E (Travaux d’Initiative Personnelle Encadrés) rythment aussi le cursus pendant les deux années de formation. Les étudiants de cette prépa doivent faire face à une programmation intense, et complète qui demande une forte capacité de travail. Le nombre d’heures de cours hebdomadaires varient selon les matières et les années, mais il faudra travailler de ton côté en dehors des cours pour préparer les khôlles notamment. En première année, les mathématiques et les sciences de la vie et de la Terre sont les matières les plus enseignées, et la géographie est ajoutée au programme en deuxième année.

Comment intégrer une prépa TB ?

Tu l’as compris, la prépa Technologie et Biologie est destinée aux bacheliers STL des deux spécialités et STAV. Tu dois savoir que le rythme de la prépa est très intense. Pour cette raison, il n’est pas obligatoire d’être le meilleur de ta classe, mais il est important d’avoir des bons résultats, homogènes, y compris en français. Il est aussi essentiel de montrer un intérêt pour l’ensemble des disciplines scientifiques. Tu dois adopter quelques réflexes pour réussir en prépa TB tels que :
– Prendre du recul sur les résultats qui peuvent être décevants, car dès les premiers devoirs sur table (DST), les professeurs notent comme au concours pour habituer les étudiants au niveau attendu, mais cela n’empêche pas de progresser petit à petit avant l’échéance du concours ;
– Ne pas hésiter à solliciter les professeurs qui sont particulièrement disponibles grâce au format de la classe prépa, les khôlles sont un bon moment pour ça.
– Anticiper le travail à effectuer pour ne pas négliger le repos : garder un bon rythme de sommeil ainsi qu’une vie sociale.

Où faire une prépa TB ?

La prépa Technologie et Biologie est proposée dans huit lycées en France qui se trouve à Marseille, Paris, Lyon, Strasbourg, Toulouse, Lille, Rennes, et proche de Montargis. Voici notre classement des meilleures prépas Technologie et Biologie, basée sur l’open data Parcoursup de 2022. Pour en savoir plus sur les différents critères, n’hésite pas à visiter notre article dédié !

LycéeLieu
Lycée Marie CurieMarseille (13)
Lycée OzenneToulouse (31)
Lycée agricole Theodore MonodLe Rheu (35)
Lycée Valentine LabbeLa Madeleine (59)
Lycée Pierre-Gilles de Gennes – ENCPBParis (75)
Lycée agricole Le Chesnoy – Les BarresAmilly (45)
Lycée Jean RostandStrasbourg (67)
Lycée La MartinièreLyon (69)
Classement des lycées hébergeant les prépas TB

Lire aussi : Découvrir l’intégralité du Classement Parcoursup 2023 de la prépa TP

Le prix des études en prépa

Les CPGE sont suivies dans un lycée, c’est-à-dire un établissement public. Par conséquent, elles sont toujours gratuites et tu peux même faire la demande d’une bourse auprès du Crous qui peut aller jusqu’à 600 € par mois. Cela dit, puisqu’il y en a assez peu en France, beaucoup sont obligés de partir de chez leurs parents et de prendre un appartement pour se rapprocher de leur établissement.

Si c’est ton cas, il peut être judicieux de te renseigner en amont sur le coût de la vie là où tu comptes emménager. À noter que si la prépa est gratuite, ce n’est pas le cas des concours à passer à la fin de la prépa, ni des écoles auxquelles ils permettent d’accéder. Cependant, il existe des aides de financement proposées par les banques et dédiées aux étudiants.

Que faire après une prépa TB ?

Il est assez rare que les étudiants arrêtent leurs études après la prépa. Souvent, la CPGE est, comme son nom l’indique, une voie d’accès vers les grandes écoles. La prépa TB, dédiée aux anciens bacheliers STL et STAV, ne déroge pas à la règle. Elle permet à ses étudiants sortant de passer des concours pour entrer en écoles d’ingénieur ou de vétérinaire par exemple. La prépa Technologie Biologie donne accès à plusieurs concours, et notamment à ceux de la banque Agro-Véto, qui regroupent une trentaine d’écoles :
Concours A TB (13 cursus d’ingénieurs en agronomie, en agroalimentaire ou en environnement comme Agrocampus Ouest, Agrosup Dijon, Montpellier Sup Agro, AgroParisTech) ;
Concours A TB ENS (ENS Paris-Saclay offre 5 places aux étudiants issus d’une prépa TB) ;
Concours A TB ENV (les 4 écoles nationales vétérinaires : ENV d’Alfort ; ENV de Toulouse ; VetAgroSup Lyon ; Oniris Nantes) ;
Concours A TB Polytech (12 écoles en génie biologique du réseau Polytech comme Polytech Grenoble, Polytech Lille, Polytech Marseille, ENSTBB à Bordeaux, etc.) ;
Groupe Insa.

Si tu n’intègres pas l’école de ton choix, il est possible de rattraper des études scientifiques en université, de faire une année en IUT, en BTS ou de redoubler une fois la deuxième année pour retenter les concours avec d’autres résultats.

Les métiers accessibles avec une prépa Technologie Biologie

Une prépa Technologie Biologie peut te préparer à poursuivre une carrière dans plusieurs domaines, tous liés à la biologie et aux sciences de la vie. Voici quelques exemples de métiers accessibles avec une prépa Technologie Biologie.
L’Ingénieur biomédical conçoit et développe des équipements médicaux comme les prothèses, les pacemakers et les machines d’imagerie médicale. Souvent, il travaille en étroite collaboration avec des professionnels de la santé pour s’assurer que les équipements répondent aux besoins des patients.

Le chercheur en biologie travaille essentiellement dans les laboratoires de recherche. Les chercheurs en biologie étudient divers aspects de la biologie, tels que la génétique, la physiologie et l’écologie. Ils utilisent des techniques de pointe pour mener des expériences et collecter des données qui pourront aider à comprendre les processus biologiques puis à les traiter, ou à les anticiper. À noter que si le métier de chercheur n’est pas valorisé en France, il l’est beaucoup plus à l’étranger par exemple en Suisse ou au Canada.

Les ingénieurs en biotechnologies travaillent, eux, dans des domaines variés comme la production de médicaments, la conception de vaccins, la production d’enzymes et la bio-ingénierie. Ils doivent posséder une solide formation en biologie, en chimie et en ingénierie pour concevoir et améliorer les processus biotechnologiques.

Qu’en est-il du responsable qualité dans l’industrie agroalimentaire ? Celles et ceux qui exercent ce métier s’assurent que les produits alimentaires répondent aux normes de qualité et de sécurité requises par les organismes de réglementation. Ils travaillent souvent en étroite collaboration avec les scientifiques pour s’assurer que les produits sont sains et sans danger pour la santé des consommateurs.

L’ingénieur alimentaire est un professionnel qui conçoit, développe et améliore les processus de production alimentaire en utilisant des principes scientifiques complexes. Il travaille pour améliorer la qualité des produits alimentaires (goût, texture, aspect) tout en garantissant leur sécurité et leur durée de conservation. Il peut travailler dans des entreprises de transformation alimentaire, des laboratoires, des organismes gouvernementaux ou des universités.

Le chargé de recherche et développement travaille à la création de nouveaux produits et technologies en utilisant les connaissances et les techniques de la biologie. Les secteurs de travail peuvent être très variés, allant de la pharmacologie, à la cosmétologie en passant par la chimie verte.

Enfin, le vétérinaire est sûrement le plus convoité au sein des classes de prépa TB. Il consiste à prendre en charge la santé des animaux, qu’il s’agisse d’animaux domestiques, de bétail ou d’animaux sauvages. Les vétérinaires sont responsables du diagnostic et du traitement des maladies animales, de la prévention des maladies, de la chirurgie et des soins d’urgence. Ils jouent aussi un rôle essentiel dans la prévention et le contrôle des maladies animales transmissibles à l’homme. En tant que vétérinaire, il est possible de travailler dans des milieux et auprès de patients variés : les cliniques vétérinaires, les élevages, les zoos, les laboratoires de recherche ou encore les associations de sauvetage des animaux.

TAGS

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.