Actus

Guide complet du concours Mines-Télécom

Sommaire

Concours Mines-Télécom

Tu es actuellement en classe préparatoire scientifique et tu souhaites, par la suite, intégrer une des 18 écoles de l’Institut Mines-Télécom ? Il te faudra alors passer le concours Mines-Télécom pour compter parmi les admis de l’année prochaine. Pour t’aider à mettre toutes les chances de ton côté et réussir toutes les épreuves, orales comme écrites, voici un guide complet sur le concours Mines-Télécom. Tu y découvriras un déroulé détaillé des épreuves selon les différentes classes préparatoires scientifiques, les dates clés du concours pour l’édition 2023 ainsi que le nombre de place disponibles par école partenaire du concours selon chaque filière CPGE.

Qu’est-ce que le concours Mines-Télécom ?

Le Concours Mines-Télécom est un concours destiné aux étudiants en ingénierie qui a été créé en 2015 suite à la fusion de deux autres concours : le concours commun des Écoles des Mines et le concours Télécom INT, suivi plus tard en 2020 par la fusion avec le concours TPE-EIVP.

Il est proposé dans 18 grandes écoles publiques et est le deuxième plus grand concours en termes d’écoles participantes. Les étudiants des filières MP, MPI, PC, PSI, PT, TSI, ATS et BCPST peuvent y accéder. En 2023, le concours offre plus de 1800 places réparties dans les 18 grandes écoles en France, ce qui en fait l’un des concours les plus importants en termes de places disponibles. Parmi ces écoles, on retrouve :
IMT Mines Albi ;
IMT Mines Alès ;
IMT Nord Europe ;
IMT BS ;
– Télécom SudParis ;
– EIVP (École des Ingénieurs de la Ville de Paris) ;
– ENM (École nationale de la magistrature) ;
– ENSG (École Nationale Supérieure de Géologie) Nancy ;
– ENSG-Géomatique (École nationale des sciences géographiques) ;
– ENSTA (École nationale supérieure de techniques avancées) Bretagne ;
– ENTPE (École nationale des travaux publics de l’État) ;
– ENSIIE (École Nationale Supérieure d’Informatique pour l’Industrie et l’Entreprise) ;
– ENSSAT (École Nationale Supérieure des Sciences Appliquées et de Technologie) de Lannion ;
– EURECOM ;
Mines Nancy ;
– Télécom Physique Strasbourg ;
Mines Saint-Étienne.

De manière générale, le concours Mines-Télécom aborde des enjeux importants pour notre société. Il englobe à la fois les transitions numériques, énergétiques, ainsi que les dimensions du développement durable, industriel. Plus précisément, le concours Mines traite de l’industrie du futur, la santé, l’énergie, le numérique, la défense et sécurité, les transports et mobilité, la construction et urbanisme durables, sans oublier les nouveaux matériaux, nanotechnologies et photonique.

Nombre de place par école et par filière

MP MPI PC PSI PT TSI ATS BCPST Total/école
EIVP - Civils  24  24  24  78
EIVP - Fonctionnaire  12
Ecole Nationale de la  Météorologie - Civils  6
Ecole Nationale de la  Météorologie - Fonctionnaires 10  22
ENSG Géologie  10  20
ENSG Géomatique - Civils  20
ENSG Géomatique - Fonctionnaire  12
ENSIIE  64  12  10  16  106
ENSSAT Lannion  25  12  14  14  72
ENSTA Bretagne - Étudiants  42  18  43  12  120
ENSTA Bretagne - IETA  15  13  44
ENTPE - Étudiants  25  17  21  71
ENTPE - Fonctionnaire  32  24  30  99
EURECOM  23  13  54
IMT-BS  15  30
IMT Mines Albi  50  50  50  172
IMT Mines Alès  64  55  59  22  215
IMT Nord Europe  55  40  50  161
IMT Nord Europe - Fonctionnaire  15
Mines-Saint-Etienne - ISMIN  35  10  28  88
Télécom Nancy  60  26  96
Télécom Physique  Strasbourg - TI Santé  24
Télécom Physique  Strasbourg - Informatique et  Réseaux 20  10  38
Télécom Saint-Etienne  35  13  25  88
Télécom SudParis  92  24  42  42  206
Total 723  141  388  474  85  31  14  13  1869

À qui s’adresse le concours Mines-Télécom ?

Tu te demandes à qui s’adresse le concours Mines ? Selon les informations présentées sur son site officiel, le concours Mines-Télécom est destiné aux étudiants des classes préparatoires scientifiques, à savoir ATS, BCPST, MP, PC, PSI, PT et TSI. Concrètement, les écoles du Concours Mines-Télécom sélectionnent leurs étudiants issus des filières suivantes :
– BCPST via la Banque G2E ;
– PT par le biais de la Banque PT ;
– MP, MPI, PC et PSI à travers la Banque Mines-Ponts ;
– TSI grâce au Concours Centrale-Supélec ;
– ATS par le biais du Concours ENSEA.

Grâce à ce processus, les candidats ne passent qu’une seule série d’épreuves écrites et une seule série d’épreuves orales. Au moment de leur inscription, ils doivent inclure le Concours Mines-Télécom dans leur liste de choix.

Les frais d’inscription au concours Mines-Télécom

Selon la filière de la prépa scientifique que tu suis actuellement, les frais d’inscription au concours Mines-Télécom diffèrent. En effet, un(e) étudiant(e) en classe prépa ATS (adaptation technicien supérieur) ne paiera pas la même somme d’argent qu’un(e) élève en classe prépa BCPST (biologie, chimie, physique et sciences de la Terre). Voici le détail par filière scientifique du concours Mines :
– 310 € pour les candidats de la filière BCPST ;
– 320 € pour les candidats des filières MP, MPI, PC et PSI ;
– 285 € pour les candidats de la filière PT ;
– 185 € pour les candidats de la filière TSI ;
– 20 € pour les candidats de la filière ATS.

En ce qui concerne les boursiers, les frais d’inscription sont gratuits, et ce, pour l’ensemble des écoles du concours Mines-Télécom. Sache également que si tu es boursier et que tu as redoublé ta deuxième année de prépa scientifique, tu bénéficieras de 15 points sur les épreuves écrites et les épreuves orales.

Les épreuves du concours Mines-Télécom

Les épreuves orales du concours Mines

Jusqu’à l’édition 2023, les épreuves orales du concours Mines-Télécom étaient divisées en deux séries bien distinctes. Selon leur rang de classement, les candidats passaient soit la première série, soit la seconde. Désormais, et dès l’édition 2024 du Concours Mines-Télécom, les épreuves orales fusionnent en une seule et même série, sur une seule journée et sur les trois centres d’examen : Paris, Évry-Courcouronnes, Marne-la-Vallée.

Le nombre d’épreuves demeure constant. Les candidats seront soumis à quatre épreuves orales en une seule journée, en fonction de leur filière, comprenant notamment les matières suivantes : Mathématiques, Physique, Informatique, Sciences industrielles, Anglais et Entretien.

Les épreuves écrites du concours

Comme tu as pu le comprendre plus haut dans ce guide, le Concours Mines-Télécom simplifie les épreuves écrites pour les candidats. Comment ? En utilisant les mêmes tests que plusieurs autres concours, notamment le Concours Commun Mines-Ponts pour les filières MP, MPI, PC et PSI, la banque PT pour la filière PT, le Concours Centrale Supélec pour la filière TSI, le concours ENSEA pour la filière ATS, et le concours G2E pour la filière BCPST.

En ce qui concerne les candidats des filières MP, MPI, PC, PSI, PT et TSI, ils doivent s’inscrire au Concours Mines-Télécom, tandis que ceux de la filière BCPST inscrits au concours G2E le sont automatiquement. Toutefois, les candidats inscrits au concours ATS doivent sélectionner le Concours Mines-Télécom.

De manière générale, les épreuves écrites se composent d’épreuves en mathématiques, en physique, en chimie, en informatique, en sciences industrielles, en langue et français. Toutefois, leur nature ainsi que leur durée respective diffèrent également. Les voici en détail pour chacune des filières.

Pour les filières PSI, PC, MPI et MP :
– une première épreuve de mathématiques ;
– une deuxième épreuve de mathématiques ;
– une première épreuve de physique ;
– une deuxième épreuve de physique ;
– une épreuve de chimie ;
– une épreuve d’informatique ou de sciences industrielles selon l’option choisie ;
– une épreuve de français ;
– une épreuve de langue ;
– une épreuve de sciences industrielles ;
– une épreuve d’informatique commune ;
– une première épreuve d’informatique ;
– une seconde épreuve d’informatique.

En ce qui concerne la filière BCPST, les candidats sont amenés à passer une épreuve en chimie, biologie, physique, mathématiques, géologie et français. Du côté de la filière TSI, on retrouve deux épreuves en mathématiques, deux en physique également, une en français, une autre en langue vivante et une dernière en sciences industrielles pour l’ingénieur.

Les candidats issus de la prépa PT doivent passer les épreuves suivantes :
– Physique A ;
– Physique B ;
– Mathématiques B ;
– Mathématiques C ;
– Sciences industrielles A ;
– Français B ;
– Langue vivante A ;
– Informatique Modélisation.

Enfin, les élèves issus de la filière SPE-ATS passent une épreuve de mathématiques, sciences industrielles, sciences physiques, français et anglais.

Concours Mines-Télécom 2023 : Les dates à retenir absolument

Tu souhaites savoir quand débute les inscriptions au Concours Mines-Télécom ? Sache que les dates diffèrent selon la prépa scientifique que tu suis actuellement. Pour les filières MP, MPI, PC, PSI, PT, TSI et BCPST, les inscriptions se déroulent du 9 décembre 2023 au 16 janvier 2024. Pour la filière ATS, elle commence le 7 février et se termine le 6 mars 2024.

Ci-dessous, tu retrouveras toutes les dates importantes concernant les épreuves écrites et orales du concours Mines. Concernant les épreuves écrites :
– La banque d’épreuves PT : du 25 au 7 mai 2024 ;
– La banque d’épreuves Mines-Ponts : du 13 au 16 mai 2024  ;
– La banque d’épreuves Centrale Supélec : du 2 au 6 mai 2024  ;
– La banque d’épreuves ENSEA : du 13 au 15 mai 2024 ;
– La banque d’épreuves G2E : du 13 au 15 mai 2024.

En ce qui concerne les dates des épreuves orales :
– Filières MP-MPI-PC-PSI-PT : du 25 juin au 12 juillet 2024  ;
– Filière TSI : du 24 juin au 21 juillet 2024 ;
– Filière Spé ATS-GI : du 20 au 25 juin 2024 ;
– Filière BCPST : du 24 juin au 08 juillet 2024.

Pour ce qui est des résultats, les candidats seront en mesure de consulter les résultats des épreuves écrites en juin 2024, depuis le site officiel du concours. Pour cela, ils devront se munir de leur numéro d’inscription, sans oublier du mot de passe.

Enfin, les dates pour formuler la liste des vœux sont les suivantes :
– Filières MP, MPI, PC, PSI, PT, TSI et BCPST : du 1er mars au 26 juillet 2024 à 12h ;
– Filière ATS : du 31 mai au 04 juillet 2024.

Quelles sont les « Petites Mines » ?

Si elles ont progressivement perdu leur surnom « Petites Mines », les écoles appelées comme ceci sont Les Mines d’Alès, d’Albi, de Nantes et de Douai. Initialement, ce surnom permettaient aux candidats de les différencier aux autres écoles des Mines comme l’École des Mines de Saint-Étienne et l’École des Mines de Paris.

Découvrir aussi quel métier informatique choisir ?

Ressource

Pourquoi déposer sa marque 

Une marque constitue un repère, un élément distinctif qui rend votre société unique. Elle est la colonne vertébrale de la réputation et de la reconnaissance

Lire plus >
Concours Mines-Ponts
Décryptage

Le concours commun Mines-Ponts 2024

Tu es étudiant(e) en classe préparatoire scientifique et tu souhaites poursuivre ton parcours académique au sein d’une école d’ingénieurs ? Pour cela, tu devras passer

Lire plus >

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.