Actus

Comment obtenir une certification cybersécurité ?

Sommaire

Sommaire

Aucun article trouvé

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.

Certification cybersécurité

Une certification cybersécurité est un véritable plus à faire valoir sur ton CV. Cependant, celles-ci sont extrêmement nombreuses. C’est pourquoi Études Tech te présente les principales certifications en cybersécurité avec les avantages qu’elles présentent, mais aussi les différentes conditions d’obtention.

Qu’est-ce qu’une certification informatique ?

Avant de se plonger dans le monde des certifications en cybersécurité, il faut comprendre ce que sont les certifications informatiques. Celles-ci sont bien plus larges que les certifications en cybersécurité et servent à prouver que tu maîtrises une ou plusieurs compétences dans le domaine de l’informatique. Ce secteur est extrêmement large, de fait, il existe énormément de certifications, chacune correspondante à un pan différent de l’informatique comme la gestion de projet, la programmation, etc… Obtenir une certification informatique est un véritable plus à mettre sur ton CV et elles peuvent te permettre de bénéficier d’opportunités professionnelles plus importantes. Par ailleurs, certaines entreprises demandent l’obtention de certaines de ces certifications afin de pouvoir postuler à leurs offres.

Quelles différences avec une certification cybersécurité ?

Par rapport aux certifications informatiques, les certifications cybersécurité recouvrent des domaines plus spécifiques. Néanmoins, bien qu’elles recouvrent des secteurs moins étendus, il en existe tout de même énormément. Elles sont orientées principalement vers la protection des systèmes informatiques, des réseaux et des données contre les diverses menaces qui peuvent survenir comme les ransomwares notamment. Les certifications cybersécurité sont destinées aux professionnels de la cybersécurité comme les experts cybersécurité ou encore les hackers éthiques. Ces derniers bénéficient d’une certification qui leur est spécialement dédiée et nous te la présenterons plus bas dans cet article.

Le Guide des métiers de la cybersécurité 🦹🏻‍♀️

Comprendre les métiers de la cybersécurité
& choisir sa formation

Pourquoi passer une certification cybersécurité ?

La cybersécurité se développe à vive allure et de plus en plus de personnes souhaitent en faire leur métier. De fait, malgré un domaine énormément vecteur d’emploi, les candidatures sont extrêmement nombreuses et pour pouvoir se faire accepter dans l’entreprise de son choix, il faut se démarquer. C’est ici qu’interviennent les certifications cybersécurité. Elles permettent de justifier des compétences techniques. En effet, bien que bon nombre d’entre elles peuvent s’apprendre en autodidacte, il est mieux de pouvoir les justifier afin de donner un véritable coup de boost à ta candidature. C’est à cela que servent les certifications en cybersécurité : à prouver que tu bénéficies bel et bien de compétences techniques dans cette discipline.

Qu’est-ce l’ISACA ?

Pour attester de l’obtention d’une certification en cybersécurité, il faut qu’un organisme puisse l’attester. C’est ici qu’entre en jeu l’Information Systems Audit and Control Association ou ISACA. Elle délivre de nombreuses compétences en cybersécurité comme le CISA ou le CISM. Cependant, ce n’est pas la seule fonction que l’ISACA occupe. Elle publie des guides et des normes de bonnes pratiques en matière de cybersécurité. Celles-ci sont utilisées par des professionnels de l’industrie pour améliorer leurs pratiques en matière de sécurité et de gestion. Enfin, l’ISACA effectue des recherches au terme desquelles elle publie des articles et où elle tient des conférences. Ces deux événements sont un véritable puit d’informations pour les entreprises en matière de cybersécurité.

Comment choisir la bonne certification cybersécurité ?

Bien que moins large que les certifications informatiques, les certifications cybersécurité sont tout de même très nombreuses. Chacune propose des compétences spécifiques selon tes spécialisations et tes aspirations professionnelles. Afin que tu puisses y voir plus clair, Études Tech te présente les principales certifications en cybersécurité.

La CEH : la certification pour l’hacker éthique

Le Certified Ethical Hacker ou CEH est, comme son nom l’indique, la certification dédiée au métier d’hacker éthique. Ce professionnel joue un rôle très important dans la protection d’un réseau. Son objectif ? S’introduire dans le système informatique d’une entreprise dans le but de le pirater. Pour cela, il recherche toutes les failles et tous les bugs éventuels. S’il n’y parvient pas, c’est, en réalité, une bonne chose. Cela signifie que l’entreprise est bien protégée. Dans le cas contraire, il rédige un rapport avec toutes les erreurs à corriger afin de prévenir une éventuelle cyberattaque.

Pour obtenir la certification CEH, il faut passer un examen. Celui-ci repose sur un QCM de 125 questions d’une durée de quatre heures. Une fois la certification en poche, sache que celle-ci est valable uniquement trois ans. Une fois le délai écoulé, tu vas devoir effectuer une nouvelle demande. Néanmoins, les entreprises sont énormément demandeuses d’hacker éthique, c’est pour cela qu’il est important de ne pas négliger cette certification si tu souhaites exercer ce métier.

La CISSP : la certification cybersécurité mondialement reconnue

La CISSP est une des certifications les plus reconnues à l’échelle internationale. Elle permet de valider des compétences en matière de sécurité de l’information. Elle est également reconnue comme un mastère en cybersécurité. Grâce à son prestige, ses conditions d’obtention sont assez complexes. L’examen peut s’effectuer sous deux formes. Soit via un QCM de 250 questions à réaliser en six heures, soit toujours un QCM, mais cette fois-ci, de 100 à 150 questions à réaliser en trois heures. Pour obtenir la certification, il faut avoir eu, au minimum, 70% de réussite à l’examen, ce qui en fait l’une des certifications les plus compliqués à obtenir. Néanmoins, le jeu en vaut la chandelle. En effet, comme elle est reconnue à l’échelle internationale, elle peut t’ouvrir de nombreuses portes et de nombreuses opportunités professionnelles.

La Certified Information Security Manager (CISM)

La Certified Information Security Manager ou CISM atteste que tu es capable d’identifier et de déjouer des ransomwares. Les ransomwares sont un véritable fléau aujourd’hui. Si tu ne sais pas de quoi il s’agit, c’est une menace informatique qui chiffre les données des entreprises. Pour rendre les informations piratées à leurs propriétaires, les hackers demandent une rançon parfois assez importante. Pour endiguer ce phénomène, les différentes nations cherchent de nombreux moyens pour se protéger, ce qui nécessite la présence d’experts du secteur.

S’agissant d’un secteur où la sécurité est primordiale, les employés sont triés sur le volet et seuls ceux avec les meilleurs dossiers sont admis. C’est ici qu’entre en jeu la CISM, elle te permet d’accéder à des postes de direction, notamment au sein du secteur de la cybersécurité.

Pour l’obtenir, tu vas devoir passer un examen qui demande, au préalable, trois ans d’expérience dans le domaine de la gestion, de la sécurité et de l’information. Une fois ceci fait, tu devras réussir à un questionnaire de 150 questions pour recevoir cette certification cybersécurité.

La Certified Information System Auditor (CISA)

La Certified Information System Auditor (CISA) a été créée pour valider des compétences et des connaissances dans le domaine de l’audit et du contrôle de la sécurité et de la gouvernance des systèmes d’information. Il s’agit de l’une des certifications délivrées par l’ISACA. Son gros avantage réside dans le fait qu’elle bénéficie d’une reconnaissance mondiale. Elle est aussi énormément demandée par les entreprises lorsqu’elles réalisent des recrutements. Tu l’auras compris, elle te permet d’accéder à des opportunités professionnelles très intéressantes. En effet, si tu as reçu cette certification, cela signifie que tu as adhéré à un code de déontologie professionnel, ce qui renforce ta crédibilité auprès des recruteurs.

Pour l’obtenir, tu dois pouvoir justifier de cinq ans d’expérience dans le domaine de l’audit ou de la cybersécurité. Une fois ceci fait, tu devras passer un examen qui se présente sous la forme d’un QCM de 150 questions à réaliser en quatre heures. L’examen du CISA est l’un des plus relevés de toutes les certifications informatiques. C’est pour cela qu’elle dispose d’une reconnaissance internationale. Son obtention nécessite de verser, au préalable, 575 dollars si tu es membre de l’ISACA et 760 si tu viens de l’extérieur.

La certification en sécurité offensive (OSCP)

La certification OSCP est délivrée par la société Offensive Security. Cette certification est très importante pour atteindre les métiers de la cybersécurité qui rapportent le plus. Un professionnel qui en est titulaire peut justifier qu’il est en capacité d’identifier et d’exploiter des failles dans des systèmes de cybersécurité. Elle témoigne également qu’il est habilité à configurer, installer et dépanner des systèmes de cybersécurité, mais aussi d’identifier et de résoudre des problèmes de cybersécurité.

Pour pouvoir obtenir la certification, il faut un certain nombre de prérequis comme le fait d’avoir de l’expérience sur les réseaux TCP/IIP, des connaissances sur les différents systèmes d’exploitation comme Windows et Linux. Enfin, il faut savoir manier certains langages de programmation comme Python.

Pour la partie examen, ici pas de QCM comme ce fut le cas dans la majorité des certifications présentées dans cet article, mais un examen très technique et poussé dans un laboratoire d’une durée de 24h. Ici, le candidat à la certification OSCP doit utiliser des techniques de piratage éthique pour déjouer un système de cybersécurité. Puis, au terme de celui-ci, il doit rédiger un rapport regroupant toutes les étapes qu’il a entrepris pour parvenir au résultat espéré. Avec cet examen si particulier, la certification OSCP est l’une des plus complexes à obtenir.

Lire aussi : Guide complet du BTS cybersécurité

Quel salaire dans le domaine de la cybersécurité ?

Un secteur très attractif

Le monde de la cybersécurité est un secteur qui devient de plus en plus attractif. Les entreprises donnent de plus en plus de moyens pour avoir un système de défense contre les cyberattaques qui soient à la pointe de la technologie. De fait, la cybersécurité est l’un des secteurs les plus rémunérateurs du monde de la Tech et cela peut se comprendre. En effet, les entreprises sont énormément soumises à différents types de cyberattaques comme les malwares (virus, ransomwares), les DDOS, c’est-à-dire les attaques par déni de service. Pour cela, les hackers envoient énormément de bots se connecter sur le site d’une société afin que les serveurs ne parviennent pas à héberger cette vague massive de trafic.

Enfin, les entreprises sont également victimes des différentes arnaques reposant autour des systèmes de phishing. Il s’agit de l’ensemble des attaques reposant sur l’envoi de mails frauduleux. Dernièrement, cette pratique a évolué avec le quishing. Le principe reste le même sauf que les mails frauduleux sont remplacés par des QR code tout aussi malveillants.

Lire aussi : Quel salaire toucher en cybersécurité en 2023 ?

Les professions les plus lucratives

Le salaire de l’ingénieur cybersécurité

L’ingénieur cybersécurité est l’une des professions les plus connues du secteur. Ce professionnel analyse et traite les menaces d’intrusion. Il garantit également la protection des données d’une entreprise grâce à des contrôles réguliers entrepris sur le réseau informatique. Pour améliorer les défenses de son employeur, il rédige des rapports avec les différents points à améliorer. Sur un plan purement salarial, il peut toucher entre 38 000 et 45 000 bruts par an en début de carrière et ce montant peut monter jusqu’à 120 000 euros bruts annuels avec la prise d’expérience. Néanmoins, cette grille salariale peut avoir des variations assez importantes selon le niveau de compétences de l’ingénieur, la taille de l’entreprise dans laquelle il est employé ou encore sa position géographique. La France n’est pas le pays où les métiers de la cybersécurité rapportent le plus. Si tu souhaites maximiser tes profits, il peut être préférable de se tourner vers la Suisse ou les États-Unis.

Le salaire de l’analyste cybersécurité

L’analyse cybersécurité contrôle la protection des systèmes informatiques d’une entreprise. Il veille régulièrement à ce qu’il n’y aucun risque d’intrusion. Si cela arrive, il doit pouvoir l’analyser et le résoudre. Tu l’auras compris, c’est une profession qui demande énormément d’attention et de patience. Côté salaire, il peut toucher jusqu’à 43 000 euros bruts en début de carrière et cela peut grimper jusqu’à 60 000 annuels par an pour les plus anciens.

Le salaire d’un pentester et d’un hacker éthique

La profession de pentester est assez proche de celle de l’hacker éthique. La principale différence réside dans la manière de travailler de ces deux professionnels. Le pentester teste des systèmes et des réseaux dans le but de détecter les failles. Néanmoins, ses actions sont réglementées dans un cadre assez strict, ce qui n’est pas le cas de l’hacker éthique. Tout d’abord, ce professionnel se concentre exclusivement sur la recherche et l’exploitation de failles au sein d’un système informatique. Comme son nom l’indique, il peut utiliser des méthodes qui seraient employées par n’importe quel hacker afin de vérifier au mieux si l’entreprise qui l’emploie est parfaitement immunisée contre les risques.

Du côté des certifications, il y a en a quatre, parmi toutes celles présentées dans cet article, qui sont souvent demandées par les employeurs du monde de la cybersécurité : la certification CEH, OSCP, CISM, CISSP.

Enfin, côté salaire, le pentester touche entre 33 000 et 80 000 euros bruts annuels avec des variations selon l’expérience, la situation géographique ou encore la taille de l’entreprise. La grille salariale de l’hacker éthique est similaire avec un salaire plus intéressant pour les débutants qui se chiffrent aux alentours des 45 000 euros annuels. Néanmoins, c’est dans cette profession que la position géographique joue le rôle le plus important. Aux États-Unis, le salaire peut quasiment doubler avec pas loin de 150 000 dollars bruts annuels pour les plus expérimentés.

Lire aussi : Les plus grands hackers de l’Histoire

TAGS
Concours Mines-Ponts
Décryptage

Le concours commun Mines-Ponts 2024

Tu es étudiant(e) en classe préparatoire scientifique et tu souhaites poursuivre ton parcours académique au sein d’une école d’ingénieurs ? Pour cela, tu devras passer

Lire plus >

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.