Actus

Portrait de Steve Wozniak, le père de l’Apple I

Sommaire

Sommaire

Aucun article trouvé

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.

Steve Wozniak

Steve Wozniak est un informaticien, électronicien, mais aussi professeur de mathématiques américain. Il est connu pour être l’un des cofondateurs d’Apple aux côtés de Steve Jobs. De la Blue Box à l’Apple I, Études Tech revient sur sa vie et explore les coulisses de la création de l’un des plus gros empires de l’informatique.

L’enfance de Steve Wozniak

Steve Wozniak naît le 11 août 1950 du côté de San José en Californie. Dès son plus jeune âge, il se passionne pour l’électronique. Ingénieur chez Lockheed, son père lui apprend les bases de l’informatique et des mathématiques. C’est à ce moment-là que Steve se découvre une passion pour la création de matériels électroniques. Et c’est peu de le dire : à seulement 13 ans, il parvient à mettre sur pied son premier micro-ordinateur. Cette invention sera la base de tous ses futurs projets. Au même âge, il gagne le premier prix à une science fair pour avoir inventé une calculatrice à transistor. Cette passion va très vite prendre de l’ampleur et devenir un réel point central de sa vie, notamment lorsqu’il entre au lycée.

Les secrets de la fondation d’Apple

Les premiers ordinateurs de Steve Wozniak

Steve Wozniak et son camarade Bill Fernandez tentent de mettre au point leur premier ordinateur. Leur essai est une réussite, mais qui ne dépasse jamais le garage de Steve. En effet, pour promouvoir leur appareil, les deux compères font appel à une journaliste locale. Petit problème, lors de la démonstration, ils branchent l’appareil à une prise électrique et celui-ci prend feu. Ce petit accident aura pour conséquence la non publication de l’article de la journaliste, mais Wozniak ne perd pas espoir et continue de concevoir des ordinateurs avec peu de puces.

La Blue Box : À l’origine de la création d’Apple

Bill Fernandez a un deuxième ami passionné d’électronique, un certain Steve Jobs. Il le présente à Steve Wozniak en se disant que les deux compères pourraient faire de belles choses ensemble. Ainsi, Bill Fernandez va, peu à peu, se mettre en retrait si bien que l’Histoire ne rappellera pas que, sans lui, Apple n’aurait certainement jamais vu le jour. Néanmoins, Bill Fernandez est devenu le premier employé au lancement d’Apple.

Avant que la marque à la pomme ne soit lancée, les deux Steve s’attaquent au marché de la téléphonie. En octobre 1971, ils inventent la Blue Box. Le concept ? Passer des appels à l’international en contournant les standards américains. Ainsi, ils ont réussi à créer un réseau téléphonique parallèle où il était possible d’appeler sans payer. Les appels ne pouvaient pas être remontés étant donné que le gouvernement américain n’avait aucun moyen de les retracer.

Pour cela, le duo s’appuie sur une faille du réseau téléphonique de l’époque, diffuser une fréquence en 2 400 Hz avant de passer l’appel. Steve & Steve en profitent pour faire des canulars téléphoniques. Le plus connu est l’appel au Vatican en se faisant passer pour le secrétaire d’État américain de l’époque, Henry Kissinger. L’appareil est mis en vente par les deux fondateurs d’Apple, auprès de leurs camarades, il rencontre même son petit succès. Au total, ce sont entre 50 et 110 appareils vendus pour 150 dollars l’unité.

Plus tard, Steve Jobs a déclaré que sans la Blue Box, il n’y aurait peut-être jamais eu Apple « Nous avons appris, Woz et moi, comment travailler ensemble, et nous avons acquis la certitude que nous pouvions résoudre des problèmes techniques et lancer la production de quelque chose ».

Lire aussi : Les plus grands hackers de l’Histoire

Les premiers pas d’Apple par Steve Jobs et Steve Wozniak

La création de l’Apple I

En 1973, Steve Jobs travaille chez le développeur de jeux vidéo, Atari. Il doit développer Breakout, le successeur du mythique Pong. Néanmoins, il rencontre des difficultés et décide de faire appel à Steve Wozniak pour l’aider. Au final, Wozniak a fait le plus gros du travail, mais Steve Jobs bénéficie de toute la reconnaissance. Pour le développement de Breakout, Steve Jobs reçoit 5 000 $ et en donne seulement 400 à Wozniak. Ces 5 000 $ vont être investis dans le développement d’Apple. En effet, pour lancer la marque, il faut des fonds. Pour cela, Wozniak vend sa calculatrice programmable HP-65 et Jobs son Volkswagen Combi. Cela permet au duo de faire 1 750 $ de bénéfice.

Steve Wozniak
Le premier logo d’Apple réalisé par Ronald Wayne

L’idée de Steve Jobs est de lancer une marque d’ordinateur avec un circuit imprimé préassemblé. Steve Wozniak, qui occupe un poste qui lui convient chez HP, n’est pas réellement convaincu. Entre-temps, Ronald Wayne entre dans la danse, c’est d’ailleurs lui qui conçoit le premier logo de la marque.

Ainsi, Steve Wozniak met en place le circuit de l’Apple I. Cette première version se démarque par sa capacité d’affichage graphique sur un écran. C’est une véritable révolution pour l’époque.

Lire aussi : L’histoire des trois créateurs d’Apple

Le lancement d’Apple

Le 1er avril 1976, Apple Computer voit le jour à Cupertino en Californie. Plusieurs anecdotes entourent la création d’Apple : 
– Si la marque s’appelle Apple, c’est uniquement pour qu’elle soit placée devant Atari dans l’annuaire. 
– Le logo le plus connu de la marque, c’est celui de la pomme croquée. Il serait inspiré de la mort de Alan Turing, connu pour avoir créé le premier ordinateur. Dans les années 50, ce dernier se voit condamné à la castration chimique à cause de son homosexualité. Le traitement le plonge dans une profonde dépression et, selon la légende, il meurt en mangeant une pomme imbibée de cyanure. Les historiens ne savent pas s’il s’agit d’un suicide ou d’un accident, mais quoi qu’il en soit, cette pomme entamée aurait inspiré le logo d’Apple bien connu aujourd’hui.

Par la suite, Wozniak quitte son poste chez HP et devient vice-président, responsable de la recherche et du développement chez Apple. Les deux fondateurs placent 50 exemplaires de l’Apple I chez Byte Shop. Ces derniers se vendent comme des petits pains. En 10 mois, c’est plus de 175 machines qui sont vendues à 666,66 $ pièce. Cette somme n’a pas été choisie au hasard, Steve Wozniak aimait tout simplement les nombres dont les chiffres se répétaient. Avec le succès de cette première version, Mike Markkula décide d’investir 250 000 dollars dans la start-up. Cela permet à Steve & Steve de développer l’Apple II. L’appareil va également rencontrer le succès.

Steve Wozniak

Celui-ci permet de faire le constat des rôles de Steve Jobs et de Steve Wozniak chez Apple. Steve Wozniak est le travailleur de l’ombre : c’est lui qui met au point les circuits de l’Apple I & II puis de l’Apple III. Quant à Steve Jobs, il est le businessman et s’occupe de maximiser les ventes des appareils Apple. C’est lui qui demande à Wozniak de soigner l’esthétisme de l’Apple II afin d’engendrer le plus de ventes. Cette machine s’est vendue à 1 300 $. Steve Jobs voulait la vendre plus cher, mais Steve Wozniak l’a convaincu que le prix de 1 300 $ était déjà bien assez élevé.

En 1980, l’Apple III est lancé et la marque entre en Bourse la même année. Avec quatre millions de vente d’actions Apple, en 1981, l’entreprise, devient milliardaire.

La fin de l’aventure avec Apple

En 1981, après un crash d’avion, Steve Wozniak souffre d’amnésie. Cet accident le contraint à se mettre en retrait d’Apple. Pendant son absence, il se marie avec Candice Clarke et part aussi à l’université pour obtenir son diplôme en informatique et électronique. Après une tentative de retour en 1983, il quitte définitivement l’entreprise en 1987 à cause de divers problèmes internes à la société. Néanmoins, il continue de percevoir, à titre symbolique, un salaire de 120 000 $ par an.

Il poursuit sa carrière dans l’informatique avec des anciens associés d’Apple. En 1985, il crée CL-9, une société qui conçoit des télécommandes universelles. Celles-ci commencent à être vendues en 1988. Puis il crée l’Electronic Frontier Foundation en 1990, en collaboration avec Mitchell Kapor. Cette entreprise permet aux hackeurs qui font l’objet de poursuites judiciaires de pouvoir bénéficier d’une assistance juridique. Depuis 2014, il est professeur à l’université technologique de Sidney.

La position de Steve Wozniak sur l’intelligence artificielle

Dans une interview accordée à CNN, le 3 mai 2023, Steve Wozniak a été questionné sur sa perception de l’intelligence artificielle (IA). Lors de cet entretien, il a exprimé ses doutes par rapport à l’utilisation des IA génératives comme ChatGPT. Il dit que, dans le milieu criminel, ces IA pourraient causer des dommages assez importants. D’ailleurs, ChatGPT est déjà utilisé pour rédiger des campagnes de phishing notamment.

En faveur d’une régulation de l’IA, Steve Wozniak a signé la lettre visant à obtenir un moratoire de six mois dans le développement de l’intelligence artificielle. L’objectif ? Ralentir la course à l’IA afin d’avoir un plus grand recul sur les risques que cela pourrait engendrer. Selon lui, il est primordial de ne veut pas répéter les erreurs commises avec le développement d’Internet. Pour rappel, avant la démocratisation d’Internet, si les développeurs s’étaient penchés sur un système permettant d’identifier une personne à tout moment, ce qui aurait sûrement éviter de nombreux problèmes tels que le développement des cyberattaques.

Tu l’auras compris, Steve Wozniak a toujours été un passionné d’électronique. Cette passion lui a permis de se retrouver derrière de l’un des plus gros empires de la planète : Apple. Même si aujourd’hui, il n’exerce plus dans l’entreprise, il a marqué l’Histoire de son empreinte.

Lire aussi : Portrait de Tim Cook : Le directeur général d’Apple

TAGS
Ressource

Pourquoi déposer sa marque 

Une marque constitue un repère, un élément distinctif qui rend votre société unique. Elle est la colonne vertébrale de la réputation et de la reconnaissance

Lire plus >
Concours Mines-Ponts
Décryptage

Le concours commun Mines-Ponts 2024

Tu es étudiant(e) en classe préparatoire scientifique et tu souhaites poursuivre ton parcours académique au sein d’une école d’ingénieurs ? Pour cela, tu devras passer

Lire plus >

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.