Actus

Le WOMEN IN TECH GLOBAL SUMMIT aura lieu à Paris du 30 mai au 31 mai 2022

Sommaire

Sommaire

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.

WOMEN IN TECH GLOBAL SUMMIT

L’ONG mondiale WOMEN IN TECH organise WOMEN IN TECH GLOBAL SUMMIT, un événement pour mettre à l’honneur les femmes innovatrices, créatrices et artistes  dans le secteur des technologies d’aujourd’hui et de demain. Marrainé par Élisabeth Moreno, ancienne ministre déléguée chargée de l’Égalité des genres, de la Diversité et de l’Égalité des chances, cet événement se déroulera à Paris du 30 au 31 mai 2022 et aura pour thème : « Heroes Shaping tomorrow » (= héroïnes créant l’avenir). Plus de détails ci-dessous.

WOMEN IN TECH GLOBAL SUMMIT : placer les femmes au sommet des technologies

L’association à but non lucratif, WOMEN IN TECH, organise, du 30 au 31 mai 2022, WOMEN IN TECH GLOBAL SUMMIT, un événement qui vise à mettre en lumière les femmes dans le secteur des technologies et contrer le manque de parité dans ce domaine.

Ce dernier aura pour thème « Heroes Shaping tomorrow » (héroïnes créant l’avenir en français) afin de rendre hommage à toutes les femmes à travers le monde qui créent et innovent pour façonner la société de demain et son économie. Élisabeth Moreno, ancienne ministre déléguée chargée de l’Égalité des genres, de la Diversité et de l’Égalité des chances qui marrainera l’événement qui se tiendra du 30 mai au 31 mai 2022 à Paris, plus précisément au Westin Paris Vendôme, ainsi qu’à l’Institut de France, au 3 Mazarium.

Un événement riche en échange et centré sur les nouvelles technologies (NFT, métavers & blockchain)

Le sommet promet d’être riche en échanges grâce à un programme foisonnant avec des sessions plénières inspirantes, des discussions Panel ainsi que des rencontres avec les entreprises. 

Près de 300 délégués sont attendus. Parmi eux, on retrouvera des leaders d’opinion issus du monde des affaires, de la société civile, du gouvernement et des arts, tous ambitieux de changer le statu quo. Au total, près de 30 pays seront représentés au WOMEN IN TECH GLOBAL SUMMIT. Ces échanges aborderont notamment des sujets qui suscitent l’intérêt des individus et des acteurs économiques : les NFT, le métavers ou encore les protocoles Blockchain.

Des femmes au parcours professionnel exemplaire

Avec la présence de Christyl Johnson, directrice adjointe des Investissements dans la Technologie et la Recherche au Goddard Space Flight Center de la NASA, à Greenbelt (Maryland) et présidente d’honneur au sommet, celle-ci échangera sur le thème « Exploration spatiale – Opportunités d’égalité, d’autonomisation et d’innovation ».

De nombreuses femmes au parcours atypique et exemplaire participeront à cet événement. Parmi elle, on retrouve :
– Zarifa Ghafari, activiste et une des seules femmes maires de l’histoire afghane et la plus jeune – nommée à 26 ans ; 
– Dr Vjosa Osmani, Présidente du Kosovo ; 
– Son Altesse Sheikha Mozah Bint Marwan Al Maktoum, membre de la famille royale de Dubaï, diplômée d’une licence de pilote commercial et première femme des EAU et de la région du Golfe ; 
– Rachel Khan, danseuse, championne d’athlétisme, juriste, actrice, conseillère culturelle et auteur ; 
– Galit Ariel, une techno-futuriste, auteur et créatrice primée ;
– Valentina Muñoz Rabanal, plus connue sous le nom de @chica.rosadita sur les médias sociaux, est une militante féministe et une défenseuse des droits numériques ; 
– Elena M Grimme, directrice générale des affaires gouvernementales européennes chez Microsoft ;
– Ersilia Vaudo Scarpetta, responsable de la diversité à l’Agence spatiale européenne (ESA) ;
– Daniel Besendorfer, PDG d’Allianz Technology.

WOMEN IN TECH, une ONG engagée pour la mixité dans les technologies 

WOMEN IN TECH est une organisation internationale à but non lucratif qui lutte pour la diversité et l’inclusion dans le monde de la tech. Dotée d’une influence mondiale, elle compte aujourd’hui près de 170 000 membres dans ses bureaux répartis sur six continents, formant ainsi un mouvement mondial. 

Face au manque de mixité dans le secteur des technologies, WOMEN IN TECH alarme sur le fossé qui ne cesse de croître entre les hommes et les femmes présents dans ces domaines économiques, si bien que seulement 1 femme sur 5 travaille aujourd’hui dans le secteur industriel. Ambitieuse, l’ONG compte bien y remédier et atteindre les 5 millions de femmes et de filles d’ici 2030 dans les métiers STEM (Science, Technology, Engineering et Mathematics).

Lire aussi : Le manque de parité dans la tech, témoignage de l’association Elles Bougent

Pour cela, elle se concentre sur 4 sphères qui appellent à l’action et au développement : l’éducation, les affaires, l’inclusion numérique et le lobbying. Celles-ci ont pour objectif de renforcer les compétences et la confiance des femmes et les placer sur la voie du succès.

WOMEN IN TECH fait également partie de l’Alliance Edison (WEF), un mouvement mondial composé de 47 acteurs issus des secteurs public et privé. Ces derniers s’engagent à atteindre leurs objectifs de développement durable grâce à l’inclusion numérique.

TAGS

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.