Actus

Data manager : quel salaire en début de carrière ?

Sommaire

Sommaire

Aucun article trouvé

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.

Salaire Data Manager

Tu souhaites t’orienter dans le secteur de la data mais tu ne sais pas quelle profession choisir ? Le data manager joue un rôle clé dans la gestion des données en entreprise. Garant de leur sécurité et de leur utilisation, ce professionnel  gère le stockage ainsi que l’analyse et l’interprétation de celles-ci. Ses travaux sont utiles pour éclairer les prises de décisions. Découvre ici comment les missions, les compétences et les responsabilités associées à ce métier influencent la rémunération du data manager.

Qu’est-ce qu’un data manager ?

Face à l’augmentation constante du volume de données circulant à l’échelle mondiale (multiplié par deux tous les deux ans, selon McKinsey Global Institute, les entreprises du monde entier ont très vite saisi l’opportunité de les exploiter. De nouveaux métiers ont vu le jour pour gérer cette quantité phénoménale de données en les utilisant pour  d’améliorer la stratégie ainsi que la qualité de service des entreprises, notamment celui du data manager. 

Également appelé “gestionnaire de données”, le data manager est un professionnel  initialement très demandé dans les secteurs de la médecine, de la banque ou encore de l’assurance. Mais au vu de la quantité importante de données générées par chaque individu, c’est-à-dire 1,7 Mo par seconde en 2020 selon l’IDC (International Data Corporation), tous les secteurs d’activité ont très vite été concernés par les big data. Le data management s’est donc immédiatement ouvert à d’autres secteurs  d’activité tels l’agriculture ou le tourisme et a touché des métiers traditionnellement moins formés à la gestion des données, comme le marketing. 

Comme son nom l’indique, le data manager joue un rôle stratégique dans le management de la donnée. Sa mission consiste à gérer des bases de données pour optimiser leur qualité et les rendre ainsi exploitables pour optimiser la stratégie mise en place par une entreprise. En identifiant de nouvelles sources de données et en les organisant de manière optimale, le data manager est en capacité d’anticiper de potentielles évolutions dans le secteur d’activité de l’entreprise pour laquelle il travaille. Autrement dit, il va mettre en place une architecture SI (Système d’Information) stratégique afin de stocker et d’organiser des bases de données pour les rendre exploitables et accessibles par tous les services d’une société. 

Et c’est en cela que le data manager va avoir un rôle de chef d’orchestre. Au quotidien, il est amené à interagir avec tous les services d’une entreprise pour améliorer la qualité des données et les utiliser à bon escient, mais pas que. Le métier de data manager évolue sans cesse puisque depuis l’apparition du Règlement général sur la protection des données (RGPD) en 2016, il est aussi le garant de la sécurité des données des utilisateurs stockées par les entreprises.

Les principales missions du data manager 

Si sa principale mission consiste gérer les bases de données internes des entreprises afin de les transformer en réel capital stratégique pour celle-ci, elle se décompose en plusieurs tâches bien distinctes : 

– Collecter l’ensemble des données dont dispose une entreprise ; 
– Vérifier la qualité et la fiabilité des bases de données ; 
– Organiser les données afin de les rendre exploitables ; 
– Mettre à jour les bases de données (supprimer, ajouter données manquantes, etc.) ;
– Veiller à la sécurité des données personnelles des utilisateurs ; 
– Analyser et interpréter les tendances qui ressortent des données brutes ; 
– Réaliser des tableaux de bord et autres suivis statistiques à l’aide de KPIs.

Les compétences à acquérir

Pour exercer le métier de data manager, il est primordial d’acquérir plusieurs compétences techniques et humaines. Dans un premier temps, un expert en data management doit impérativement avoir de bonnes connaissances en informatique et notamment en programmation de données. Pour cela il devra maîtriser certains systèmes de gestion de bases de données tels que : 

– Derby ;
– Microsoft Access ;
– Apache ;
– OpenOffice.org Base ;
– MongoDB ;
– DynamoDB ;
– Microsoft SQL Server. 

Il devra également connaître certains frameworks de calcul de données comme Spark ou encore Hadoop. Plus généralement, le data manager a des compétences en machine learning et en business intelligence. La maîtrise des langages de requête SQL est indispensable : 

– OLAP ; 
– SAS Base ; 
– Teradata ; 
– MDM.

Concernant les soft skills, le data manager dispose d’excellentes compétences relationnelles puisqu’il communique avec tous les services d’une entreprise au quotidien (marketing, juridique, commerce, etc.). Ce côté transversal lui confère un réel rôle de chef d’orchestre au sein d’une société. Doté d’un esprit de synthèse, il est également très apprécié pour sa polyvalence. Il est amené à travailler sur plusieurs projets sur la qualité et la protection des données en simultané. Enfin, il doit connaître parfaitement le secteur d’activité de son entreprise, afin d’être le plus pertinent possible. 

Data manager : un salaire variable

Comme pour tous les salaires des métiers de l’informatique et de la data, celui du data manager varie en fonction du niveau d’expérience du professionnel, de son niveau d’études, ses compétences, son statut (salarié, consultant, freelance, etc.) et sa localisation. Un data manager ne touchera pas le même salaire selon qu’il exerce à Paris ou dans une ville de province. En moyenne en France, un data manager touche entre 40 000€ et 45 000€ brut par an. 

Le salaire moyen d’un data manager junior

En début de carrière (0 à 4 ans d’expérience), le data manager est considéré comme junior. Ce dernier touche en moyenne 30 000€ brut par an. Selon les expériences acquises durant ses années d’études (stages, alternances, etc.), il peut percevoir jusqu’à 35 000€ brut par an. Cela dépendra aussi du secteur de l’entreprise dans laquelle il exerce sa profession, mais aussi de son niveau de responsabilité. 

Le salaire moyen d’un expert en data management

On considère qu’un data manager est senior lorsque celui-ci occupe ce poste depuis plus de 5 ans. Un data manager expérimenté doit également maîtriser les technologies les plus demandées par la profession telles que SAS, SQL ou encore des langages de programmation (R, Python, etc.). Le salaire moyen d’un data manager senior oscille entre 50 000€ brut par an jusqu’à 80 000€ brut par an. 

Le salaire d’un data manager selon sa situation géographique 

Le métier de data manager n’échappe pas à la règle, le lieu géographique d’activité est un critère qui influence sa rémunération. Selon Silkhom, un cabinet de recrutement spécialisé en informatique, électronique et objets connectés, le salaire moyen d’un data manager à Paris est de 55 000€ brut par an et de 45 000€ brut par an en Province 

La rémunération des profils junior  exerçant  dans la capitale se situe entre 30 000€ et 40 000€ brut par an tandis qu’en région, elle varie entre 28 000€ et 35 000€ brut par an. Concernant le data manager confirmé vivant à Paris, il gagne entre 40 000€ et 55 000€ brut par an. Le professionnel confirmé vivant en dehors de la région parisienne touche  entre 35 000€ et 45 000€ brut par an. Enfin le data manager senior à Paris gagne entre 55 000 et 80 000€ brut par an. Le gestionnaire de données expérimenté localisé en Province perçoi, lui, entre 45 000 et 55 000€ brut de salaire par an. 

Ce que perçoit un data manager à l’étranger 

À l’étranger, le salaire du data manager varie énormément. À titre d’exemple, un data manager exerçant aux Etats-Unis et plus précisément à New York, gagne en moyenne 81 000$ US par an. Cela équivaut à 70 700€ brut par an. À Genève, en Suisse, son salaire est d’en moyenne CHF 99 750, soit 94 000€ brut par an.

Les formations à suivre pour devenir data manager 

Pour travailler dans la gestion de données, les entreprises recrutent généralement des professionnels allant de niveau bac+3 , par exemple des diplômés de BUT (bachelor universitaire de technologie, ex-DUT) au bac + 5, c’est-à-dire des titulaires d’un master et/ ou d’un diplôme d’ingénieur. Voici quelques-uns de ces cursus qui forment au data management. 

Les diplômes bac+3 à valider pour s’orienter dans le data management

Pour être expert en data management, il est important de s’orienter dès l’obtention de son baccalauréat. Plusieurs écoles et autres établissements de l’enseignement supérieur proposent des formations post-bac en 3 ans dans le secteur de l’information et des datas. Parmi eux, il y a les IUT (Institut Universitaire Technologique) qui proposent une formation BUT STID (Statistique et Informatique Décisionnelle), un nouveau diplôme sur 3 ans qui vise à remplacer les DUT. En voici quelques-uns : 

– le BUT STID de l’IUT de Lyon ;
– le BUT STID de l’IUT de Villetaneuse de l’Université Sorbonne Paris Nord ; 
– le BUT STID de l’IUT de Vannes. 

Il y a également des bachelors spécialisés dans la data : 
– le bachelor in Artificial Intelligence & Business à l’IA School ; 
– le bachelor Digital Business & DATA de l’INSEEC ; 
– le bachelor International Data Manager de l’ESSCA. 

Certaines licences professionnelles, accessibles après la validation d’un bac+2 (DUT, BTS) permettent d’acquérir, en une année d’études, un niveau bac+3 pour exercer dans l’informatique et le management. Par exemple ces options de licence professionnelles  : 
– la licence professionnelle Statistique Décisionnelle en Marketing ; 
– la licence professionnelle Métiers de l’informatique: systèmes d’information et gestion des bases de données PARCOURS : Systèmes d’information décisionnels (SID) ; 
– la licence professionnelle Management des Organisations Parcours Management des Réseaux et Systèmes d’Information.

Les masters qui forment au métier de data manager

Être titulaire d’une formation niveau bac+5 est conseillé pour occuper le poste de data manager. En plus des masters mathématiques appliquées et des masters mathématiques et informatique appliqués, voici quelques cursus qui forment à devenir data manager : 

– le Mastère Management et Conseil en Systèmes d’Information de l’ESGI initie aux compétences techniques et managériales qu’impose la transformation numérique actuelle ; 

– le Master Informatique de Paris Dauphine forme des spécialistes en informatique et plus particulièrement des experts scientifiques des données et de l’intelligence artificielle ; 

– le Master of Science Data Management permet de se spécialiser dans le data management  et initie à l’exploitation, l’analyse et la visualisation de données ;

– le MSC Financial Data Management vise à acquérir des connaissances accrues dans l’analyse de données dans le secteur de la finance et à maîtriser les outils de bases de données qui s’y prêtent.

TAGS
Ressource

Pourquoi déposer sa marque 

Une marque constitue un repère, un élément distinctif qui rend votre société unique. Elle est la colonne vertébrale de la réputation et de la reconnaissance

Lire plus >
Concours Mines-Ponts
Décryptage

Le concours commun Mines-Ponts 2024

Tu es étudiant(e) en classe préparatoire scientifique et tu souhaites poursuivre ton parcours académique au sein d’une école d’ingénieurs ? Pour cela, tu devras passer

Lire plus >

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.