Actus

Le langage de programmation en développement web

Sommaire

Sommaire

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.

langage-de-programmation-etudes-tech

Dans le développement web, il est indispensable de connaître et maîtriser le langage de programmation. Quelle que soit la spécialité vers laquelle tu souhaites t’orienter (back end, front end et full stack), tu dois savoir différencier un langage interprété d’un langage compilé. HTML, PHP, CSS, Python, JavaScript et frameworks, voici les langages de programmation les plus utilisés en entreprise aujourd’hui et sur lesquels tu devras te former.

Qu’est-ce qu’un langage de programmation ? 

Commençons par le commencement, à savoir ce qu’est concrètement un langage de programmation. C’est un langage informatique qui permet à l’Homme d’écrire un code source exploitable par une machine (un ordinateur). Le langage compréhensible par l’être humain est dit “de haut niveau”. 

Le langage de programmation va, ici, jouer un rôle de traducteur pour permettre à la machine de le traiter dans une forme exploitable pour elle. On parle alors de langage “de bas niveau”. En d’autres termes, pour écrire un programme informatique, l’être humain n’a pas besoin de comprendre le langage de la machine, il va simplement utiliser un langage de programmation pour traduire ce qu’il souhaite dire à l’ordinateur. 

Composé d’instructions techniques, de commandes et de syntaxes, un langage de programmation a pour principal objectif de créer des algorithmes et produire des programmes informatiques qui les appliquent. Le terme “programmation” évoque l’action de rédiger le code source d’un programme. S’il existe une multitude de langages de programmation, on distingue deux grands types : le langage interprété et le langage compilé.

Le langage compilé 

Le langage compilé va servir à compiler le code source écrit par l’Homme pour le transformer en un code binaire illisible par ce dernier. Grâce au compilateur, le code binaire sera utilisé par l’OS (Operating System = système d’exploitation), tout comme les données d’entrée pour ensuite calculer les données de sorties. Puisqu’il s’adresse systématiquement à un système d’exploitation spécifique, le langage compilé est très rapide et efficace. Mais cela lui porte aussi préjudice puisqu’il sera moins portable que le langage interprété. Les langages C++, C ou encore Pascal sont des langages compilés. 

Le langage interprété

Comme son nom l’indique, ce type de langage a pour objectif d’interpréter le code source rédigé par un être humain grâce à un logiciel spécifique, l’interpréteur. Ce dernier va utiliser les données initiales pour calculer directement les données finales. Le langage interprété va par exemple réaliser des scripts pour produire du contenu sur des sites dynamiques. Java et Python sont des langages interprétés. 

Le langage interprété dispose d’une certaine portabilité dans le sens où il va pouvoir fonctionner sur n’importe quel OS. La seule condition à respecter est d’avoir à disposition un interpréteur sur l’ordinateur pour utiliser le logiciel de programmation. Toutefois, on reproche au langage interprété son manque de rapidité. Puisqu’il traduit le code source, ligne par ligne, le langage interprété est plus lent que le langage compilé. 

Les langages de programmation front end  

Comme tu as pu le constater plus haut sur cette page, il existe différents types de langages de programmation. Tout au long de ta future carrière professionnelle, tu sera amené à utiliser différents langages de programmation selon ta spécialité en développement web. Certains vont servir au back end tandis que d’autres seront consacrés au front end. Néanmoins, certains langages sont aussi bien utilisés en front qu’en back. 

Le développeur front end s’occupe de toute la partie visible d’un site web ou d’une application par l’utilisateur et avec laquelle il peut interagir. Celle-ci va donc demander d’utiliser des langages de programmation spécifiques afin de rendre les pages d’une plateforme interactive. Le plus utilisé par les entreprises et le plus connu est JavaScript. 

Apprendre JavaScript, le langage de programmation le plus utilisé en développement web

Il est sans aucun doute le langage interprété le plus populaire dans l’histoire de la programmation ainsi que le plus utilisé par les entreprises du monde entier. JavaScript permet de créer du contenu dynamique, autrement dit qui se met à jour automatiquement grâce à des variables. En incorporant ces phénomènes complexes sur une page web, il est possible d’animer tout type de contenu (image, multimédia, etc.). Plus spécifiquement, JavaScript va avoir plusieurs fonctionnalités :
– produire du code en réponse à certains événements qui vont se réaliser sur une page web (des variables) ; 
– conserver les données utiles à la mise en place de variables ; 
– générer des opérateurs sur des blocs de texte. 

Pour qu’une page soit interactive, JavaScript va capter l’action de l’utilisateur pour ensuite réaliser le traitement souhaité. Les développeurs front end vont, par exemple, se servir de ce langage de programmation pour créer des menus déroulants, des formulaires de contact, des jeux ou encore du contenu défilant. En d’autres termes, Internet sans JavaScript se limitait simplement à des pages web avec du texte statique. 

Connaître les langages de programmation est essentiel pour se spécialiser dans le développement web et JavaScript est un excellent choix pour débuter ton apprentissage. Intuitif et simple d’utilisation, il joue un rôle clé dans la fonctionnalité des sites web. Il permet notamment de faire le lien entre le CSS et le HTML en définissant le style unique d’une application et en ajoutant de l’interactivité. 

Comme beaucoup de langages de programmation, JavaScript dispose de différents frameworks qui vont faciliter le travail du développeur. Ce dernier n’aura pas besoin d’écrire le code lui-même. On parle alors de Vanilla JS pour évoquer JavaScript sans ses bibliothèques. En voici quelques-unes : 

React.js

Développé par Facebook en 2013, il est considéré comme l’un des frameworks JS les plus réputés. React.js permet de décomposer l’interface de l’utilisateur afin de faciliter la création d’un outil parfaitement modulable pour développer des sites web et autres applications. Il est également très utilisé par Netflix, Twitter et le réseau social de Mark Zuckerberg. 

Angular 

Créé par Google, ce framework JS côté client va permettre de créer des applications web accessibles depuis une page unique. On les appelle les “Single Page Application”. Basé sur une architecture MVC (Modèle, Vue, Contrôleur), Angular va donc servir à séparer les données (M), du visuel (V) et des actions (C) pour une meilleure organisation et une qualité de travail collaboratif exceptionnelle. 

jQuery 

jQuery est l’une des bibliothèques JS les plus utilisées au monde. Elle permet notamment de réaliser des effets dynamiques sur les pages web d’un site ou d’une application de manière simple. Grâce au format $(selector).action(), jQuery va assigner un élément à un événement afin de générer automatiquement une action sans que le développeur n’ait besoin de coder à la main. Ce framework va également être utilisé pour :
– animer des éléments d’une page web ; 
– réceptionner et transmettre des données depuis un serveur pour éviter de recharger systématiquement la page une fois les données implantées ; 
– gérer les éléments HTML d’une page web. 

Vue.js

Ce framework JS a pour objectif de créer des interfaces utilisateur et notamment des applications monopages. Contrairement aux autres bibliothèques JavaScript, Vue est évolutif, c’est-à-dire qu’il est très simple de l’intégrer avec d’autres frameworks complémentaires. 

Le langage CSS

Le CSS fait partie des trois composants essentiels d’un site web et d’une application. C’est un langage de style qui a pour objectif d’améliorer le visuel d’un contenu HTML, comme les polices, les couleurs ou encore la mise en page. Pour manipuler le langage CSS, il est impératif de comprendre ce qu’est le HTML et comment il fonctionne. 

Le langage HTML

Tu l’auras compris, le HTML est le troisième composant fondamental dans la création d’une page web. C’est un langage de codage qui vise à créer et à structurer du contenu hypertexte destiné à apparaître par un navigateur. Pour cela, il va s’appuyer sur des caractères spéciaux qui ont des propriétés de valeur et des balises. Grâce au HTML, un contenu web est structuré avec des titres, des paragraphes ou encore des contenus visuels intégrés comme des vidéos et des images. 

Back end : Les langages de programmation les plus utilisés 

Le développeur back end se différencie du développeur front end. Sa mission est de développer la partie technique (non visible) d’un site web ou d’une application. Dans ce sens, il n’utilisera pas les mêmes langages de programmation que le développeur front end.

Node.js, le JavaScript des développeurs back end

Comme son nom le sous-entend, Node est un type de JavaScript dédié au développement back end. Il n’est pas vraiment considéré comme un langage de programmation, mais plutôt comme un environnement d’exécution de JavaScript. Node permet de gérer les mises à jour de données, mais aussi de créer des applications réseau événementielles évolutives afin de répondre aux multiples besoins des utilisateurs. C’est l’un des langages de programmation les plus utilisés par les développeurs back end. 

Le langage Python 

Si tu souhaites t’orienter dans le développement web, tu as de très grandes chances d’étudier Python durant tes premières sessions. Reconnue pour sa facilité d’apprentissage et sa syntaxe structurée et efficace, ce langage de programmation interprété et orienté objet est idéal pour écrire des scripts. Il est notamment utilisé dans la création d’applications comme des bots, des jeux ou encore des scrapings de site web. Python joue aussi un rôle important dans la data visualisation. 

Ruby

Créé en 1995 par Yukihiro Matsumoto, le langage Ruby est de type interprété. En s’orientant vers la méta-programmation, il permet d’écrire du code afin de générer d’autres parties de code de manière automatique. Autrement dit, Ruby va programmer de manière ludique pour les développeurs et éviter de forcer ces derniers à adapter leur pensée aux langages de la machine. Pour utiliser Ruby, il est nécessaire d’installer l’interpréteur sur l’ordinateur. 

Le langage PHP

Tu dois sûrement le connaître, PHP (PHP Hypertext Preprocessor) est très utilisé par les développeurs back end. Également appelé “langage de script côté serveur”, PHP offre la possibilité de créer des pages web dynamiques via un serveur HTTP. Orienté objet, il facilite le développement d’applications et peut être intégré rapidement au HTML. 

Perl

Considéré comme un langage interprété généraliste et très polyvalent, Perl (Practical Extraction and Report Language) était, au départ, pensé pour remplacer les script shells complexes, autrement dit des scripts qui permettent d’automatiser un ensemble d’opérations. Aujourd’hui, les développeurs back end s’appuient sur le langage Perl pour traiter facilement l’information textuelle dans le code. Puisque c’est un langage interprété, les vérifications se font durant l’exécution du programme-scripts, ce qui permet d’identifier rapidement les erreurs et autres bugs.

Le langage de programmation C++

Le C++ fait partie des langages de programmation les plus manipulés par les développeurs back end. Très généraliste, il permet d’écrire des applications informatiques. C’est également un langage compilé, ce qui veut dire que le code source écrit par un développeur est traduit en code binaire afin que l’ordinateur puisse l’exécuter. En vue de l’immense communauté de développeurs autour de ce langage de programmation, il est très intéressant de commencer à apprendre le code par le C++. 

Scala

Très réputé dans les plus grandes entreprises mondiales telles que Twitter, Scala va servir au traitement des données sur des frameworks, mais aussi à exprimer des modèles de programmation de manière claire et structurée. Il est notamment très utilisé dans le développement d’applications big data puisqu’il est directement exécuté sur la machine virtuelle Java.

Développeurs full stack : un méli-mélo des langages back & front

Si les développeurs front end doivent maîtriser certains langages de programmation spécifiques, tout comme les développeurs back end, les full stack, eux, sont multitâches. Pour rappel, ces derniers vont aussi bien travailler sur la partie visuelle que sur le volet technique d’un site ou d’une application web. Autrement dit, ils doivent à la fois connaître les langages de programmation back end que front end.

Un développeur full stack doit par exemple maîtriser parfaitement HTML afin de structurer convenablement les pages d’un site internet. Des connaissances en CSS sont également les bienvenues afin de pouvoir développer des interfaces interactives et pertinentes pour l’utilisateur.

Comme tu as pu le voir plus haut, JavaScript joue un rôle déterminant pour apporter de l’interactivité à HTML et CSS. Le développeur full stack doit donc le connaître sur le bout des doigts et maîtriser parfaitement ses frameworks tels qu’Angular, jQuery ou encore React. Une de ses missions sera alors de se tenir informé des mises à jour des bibliothèques de JavaScript tout comme le langage de programmation en lui-même. 

Formation : quel langage de programmation apprendre ? 

Selon ton projet professionnel, tu devras choisir une formation qui t’initie aux langages de programmation que tu devras connaître. Pour t’aider dans tes recherches, voici quelques exemples de cursus qui forment au développement web : 
– Formation Développeur Web du bootcamp Le Wagon ; 
– Bachelor Ingénierie du Web à l’ESGI ; 
– Formation Développeur Web et Web Mobile de Webforce3 ; 
– MBA Développeur full stack de My Digital School. 

N’hésite pas à consulter notre page formation pour découvrir toutes les écoles qui proposent des cursus dans le développement web.

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.