Actus

Les inexactitudes du reportage de TPMP sur les dortoirs de 3m² construits par l’École 42

Sommaire

Sommaire

Aucun article trouvé

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.

école 42

Ce lundi 9 mai, l’émission Touche pas à mon poste diffusait un reportage sur le projet de logements mené par l’École 42 dans le 17e arrondissement de Paris. Destinés aux étudiants en situation de précarité, ces logements ont été violemment critiqués par certains chroniqueurs de l’émission phare de C8. Toutefois, certains éléments du reportage semblent erronés : images de synthèse fausses, prix du logement non avéré, etc., retour sur le vrai du faux du projet “Noc42” mené par l’École 42.

École 42 : une solution de logement pour ses étudiants précaires

Lorsque nous avons rencontré Alexandra Perrin, directrice pédagogique de 42 Paris, celle-ci nous expliquait « A l’École 42 Paris, nous recherchons depuis toujours à enlever tous les freins pour faire des études dans le développement informatique (ouverture à toutes et à tous, gratuité). Nous développons maintenant une solution de logement. », ce projet a récemment fait polémique. Dans un reportage datant du 9 mai 2022, l’émission de divertissement Touche pas à mon poste, présentée par Cyril Hanouna, dénonçait la construction de « cases à dormir » à destination des étudiants de l’École 42 en situation de précarité. 

Le projet “Noc42”

Si l’École 42 a bel et bien pour ambition de construire des logements pour ses étudiants en situation de précarité, l’école d’informatique de Xavier Niel n’a toutefois pas finalisé son projet. De son appellation “Noc42” pour Not only a campus (= pas seulement un campus), ce projet immobilier a pour objectif de proposer des logements pour ses étudiants à prix accessibles afin de rétablir l’égalité des chances. 42 Paris vise donc la  construction de « 1 000 lits » qui deviendraient des logements temporaires et accessibles situés sur le site de l’école.

Une solution pour remédier à la crise du logement des étudiants à Paris

Si bon nombre de jeunes n’ont pas accès aux formations de l’École 42, ce n’est pas en raison de leur niveau, mais bien à cause de leur situation financière précaire. En effet, 42 Paris est implantée au cœur de la capitale, dans le 17e arrondissement. Autrement dit là où les prix de l’immobilier flambent, ce qui contraint les plus précaires à s’exiler toujours plus loin dans la couronne périurbaine et d’être pleinement disponibles pour participer aux formations intensives de l’école. 

« Nous avons des étudiants issus de milieux défavorisés qui souhaitent participer à des formations telles que La Piscine, mais qui ne peuvent pas à cause du logement. », confie Sophie Viger, directrice générale de l’École 42, selon 20minutes.

Lire aussi : Rencontre avec Marie, étudiante à 42 Paris

42 Paris : un reportage accusateur et faussé par TPMP

Les critiques de TPMP

Il y a quelques jours, les chroniqueurs de l’émission Touche pas à mon poste (TPMP) étaient presque tous unanimes après la diffusion du reportage dénonçant la face cachée de ces dortoirs temporaires. Face à des images illustrant des dortoirs de 3m² sans lumière naturelle, des expressions telles que “chenil” ou “c’est une honte” n’ont pas manqué d’animer le débat. TPMP dénonçait également le prix “surdimensionné” de ces chambres : 250 € par mois.  

Des images de synthèse et prix du logement faux 

Si les images diffusées par TPMP interpellent sur le manque de confort de ces chambres, celles-ci n’ont pas été prises à l’intérieur du dortoir. La raison ? Car le projet “Noc42” de l’École 42 n’est pas encore finalisé. Autrement dit, aucun accès au public n’est possible en vue des travaux qui sont en cours. 

Les images de synthèse conçues par des architectes et présentées dans le reportage de l’émission de C8 ne montrent pas des “cases lugubres”, mais plutôt des espaces lumineux avec des compartiments individuels. L’École 42 affirme que ces lits-cabines permettront aux étudiants d’avoir à la fois « confort et intimité » face à la crise du logement étudiant qui frappe actuellement la capitale. 

Et si les chroniqueurs de TPMP dénonçaient le prix exorbitant de 250 € par mois pour chaque chambre, celui-ci est également faux. En effet, le projet est entièrement financé par l’École 42 qui n’a pas encore fixé le prix de ces chambres.

TAGS
Ressource

Pourquoi déposer sa marque 

Une marque constitue un repère, un élément distinctif qui rend votre société unique. Elle est la colonne vertébrale de la réputation et de la reconnaissance

Lire plus >
Concours Mines-Ponts
Décryptage

Le concours commun Mines-Ponts 2024

Tu es étudiant(e) en classe préparatoire scientifique et tu souhaites poursuivre ton parcours académique au sein d’une école d’ingénieurs ? Pour cela, tu devras passer

Lire plus >

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.