Actus

Sciences Po Saint-Germain-en-Laye lance un diplôme d’Analyste en Cybersécurité

Sommaire

Sommaire

Aucun article trouvé

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.

Certification cybersécurité

L’Institut d’Études Politiques (IEP) de Saint-Germain-en-Laye a annoncé le lancement d’un nouveau diplôme, le DAC (Diplôme d’Analyste en Cybersécurité). Son objectif ? Renforcer son positionnement en tant qu’expert dans le secteur de la défense. Destiné aussi bien aux étudiants qu’aux professionnels en activité, le DAC accueillera sa première promotion en octobre 2022. Études Tech t’en dit plus sur ce nouveau programme dispensé par cette grande école publique de sciences sociales.

Le DAC, un diplôme pour former les actifs et étudiants en cybersécurité 

Après avoir lancé un Diplôme sur le Renseignement et les Menaces globales (DIREM), l’Institut d’Études Politiques de Saint-Germain-en-Laye lance un tout nouveau programme axé sur le domaine de la cybersécurité : le Diplôme d’Analyste en Cybersécurité (DAC). Conscient que la cybersécurité constitue, aujourd’hui, l’un des enjeux majeurs de l’économie, Sciences Po Saint-Germain-en-Laye propose de former les experts de demain sur les cyberattaques, l’intelligence artificielle (IA), le big data ainsi que toutes sortes de conflits hybrides. L’école publique de sciences sociales estime qu’il est de son devoir d’anticiper les risques qui menacent notre société en passant par la formation, d’où le lancement du DAC. 

« Après avoir passé 6 mois à la rencontre des spécialistes de la cybersécurité, nous avons imaginé le DAC comme une spécialisation en études supérieures visant à approfondir les hard et soft skills des dirigeants des entreprises et des agents services publics. » explique Samuel Faure, directeur du programme et maître de conférences en science politique à Sciences Po Saint-Germain-en-Laye.

Un programme d’enseignement pluridisciplinaire 

Réparti en 12 modules d’enseignement et près de 30 capsules vidéo, le programme du DAC est assuré par une vingtaine d’intervenants experts dans le domaine de la cybersécurité. Les cours auront majoritairement lieu en présentiel, à l’exception des capsules vidéo qui peuvent être suivies en distanciel.

Fortement influencé par des problématiques éthiques, économiques et des rapports de pouvoir politiques, le DAC vise à ce que les étudiants acquièrent des compétences dans plusieurs spécialisations qui englobent l’écosystème de la cybersécurité, à savoir :
– la gestion de crise contrôlée d’une cyberattaque ;
– l’analyse géopolitique pour définir une stratégie en cybersécurité ;
– l’augmentation de la résilience des organisations en misant sur l’innovation ;
– la maîtriser et bonne application du RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données). 

« Le DAC offre 4 atouts pédagogiques : l’interdisciplinarité en sciences sociales et en mathématiques, la complémentarité avec des mises en situations professionnelles, l’excellence des intervenants et la diversité des auditeurs. La cybersécurité est analysée sous l’angle des connaissances et de l’expertise issues de la recherche en sciences sociales, caractéristique de la méthode Sciences Po. » affirme Samuel Faure.

En parallèle, les apprentis du DAC développeront des compétences multidisciplinaires en matière de communication sur des enjeux techniques (storytelling), de collaboration et d’organisation (gestion agile de projets cyber). 

À l’issue de la formation, en avril 2023, une évaluation sera organisée, prenant la forme d’un QCM. Les apprentis professionnels devront également rédiger un mémoire d’expertise qu’ils soutiendront devant un jury composé de plusieurs professionnels et experts en cybersécurité. Les apprentis-étudiants, eux, sont exemptés de cet exercice puisqu’ils devront réaliser un stage de fin d’études durant cette même période. 

Une première promotion axée sur la diversité et la parité 

24 candidats composeront la première promotion du DAC. Sous la direction de Samuel Faure, le Diplôme d’Analyste en Cybersécurité sera dispensé sur une durée de 13 jours, soit 100 heures de formation en anglais et en français. Ce rythme a pour vocation d’aider les apprentis à suivre le programme en parallèle de leur activité professionnelle initiale (actifs) ou d’un autre cursus pour les étudiants admis.  

Dirigeants de startups, cadres, fonctionnaires de l’administration publique, etc., tous les profils sont les bienvenus. L’IEP portera une attention particulière à la parité femme-homme au sein des effectifs étudiants. « Nous cherchons le plus de diversité possible dans les backgrounds de cette première promotion, et visons la parité, les femmes ne représentant que 2% dans le domaine de la cybersécurité. Le DAC est aussi accessible à tous ceux qui sont citoyens de l’Union européenne. » souligne Samuel Faure.

Lire aussi : Quelle moyenne pour intégrer un IEP après le bac ?

Les modalités d’admission pour intégrer le Diplôme d’Analyse en Cybersécurité 

Tu es actuellement en formation ou tu travailles au sein d’une entreprise et tu souhaites te former dans la cybersécurité ? Sache que le DAC est un diplôme de niveau master 2. Autrement dit, il est accessible uniquement aux titulaires d’un diplôme de niveau bac+4. Et puisque la formation est dispensée en français et en anglais, tu dois être en mesure de travailler en anglais. 

Durant le processus de recrutement, la motivation et le projet professionnel seront les deux principaux éléments évalués. Tu as jusqu’au 1er juillet 2022 pour candidater et déposer ton dossier d’inscription sur le site officiel de Sciences Po Saint-Germain-en-Laye. 

Accède au dossier pour soumettre ta candidature

TAGS
Ressource

Pourquoi déposer sa marque 

Une marque constitue un repère, un élément distinctif qui rend votre société unique. Elle est la colonne vertébrale de la réputation et de la reconnaissance

Lire plus >
Concours Mines-Ponts
Décryptage

Le concours commun Mines-Ponts 2024

Tu es étudiant(e) en classe préparatoire scientifique et tu souhaites poursuivre ton parcours académique au sein d’une école d’ingénieurs ? Pour cela, tu devras passer

Lire plus >

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.