Actus

Un abonnement pour tous les nouveaux utilisateurs de X ?

Sommaire

Sommaire

Aucun article trouvé

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.

X

X, le réseau social d’Elon Musk, se dote d’une formule payante pour tous ses nouveaux utilisateurs. Active depuis le 17 octobre, uniquement aux Philippines et en Nouvelle-Zélande, cette nouvelle version est un autre pas vers la fin de gratuité de l’ancien réseau à l’oiseau bleu.

Nom de code : Not a bot

Voilà une nouvelle idée saugrenue de la part d’Elon Musk. Rendre X (anciennement Twitter) payant pour tous les nouveaux inscrits. Cette formule nommée « Not a bot » a pour objectif, comme son nom l’indique, de limiter la prolifération de bots sur le réseau social. Concrètement en quoi ça consiste ? Cette offre disponible depuis le 17 octobre uniquement, pour l’instant, en Nouvelle-Zélande et aux Philippines repose sur un abonnement d’un dollar par an. Néanmoins, celui-ci n’est pas obligatoire. Les personnes qui arrivent sur la plateforme peuvent faire le choix de ne pas payer, mais dans ce cas-ci, ils ne pourront pas poster des X, republier ou encore envoyer des messages privés. Ils se contenteront de scroller sur l’application, de regarder des vidéos ou encore de suivre des comptes.

La fin de la gratuité de X ?

Depuis sa prise de fonction, il y a un an, Elon Musk a multiplié les décisions tendant vers un réseau social payant. Tout a commencé avec l’apparition de Twitter Blue, un abonnement qui offre des fonctionnalités supplémentaires à ceux qui y souscrivent comme l’édition de X ou encore la fin de la limite de caractères. Cependant, à 11 euros par mois, cette offre peut sembler un peu onéreuse pour le contenu qu’elle propose.

Ce nouvel abonnement « Not a bot » est un pas de plus vers la fin de la gratuité de X. Elon Musk ne s’en cache pas et souhaite un véritable écosystème autour de X dépassant la fonction de réseau social qu’il occupe aujourd’hui.

Quelles alternatives à X ?

Avec les nombreuses frasques d’Elon Musk, bon nombre des utilisateurs de X quittent l’application pour se tourner vers la concurrence. En moins d’un an, le trafic sur l’ancien Twitter a baissé de près de 14 %. Deux options semblent envisageables pour remplacer X. Tout d’abord, Threads, le nouveau réseau social de Meta. Similaire à son concurrent, Threads a connu un démarrage record avec plus de dix millions d’utilisateurs en moins de sept heures. C’est tout simple le meilleur démarrage pour une plateforme devant ChatGPT. Cependant, Threads n’est toujours pas disponible en Europe. C’est pourquoi, il existe une seconde alternative : Bluesky. Moins connu que X ou Threads, c’est la plateforme privilégiée des Français qui désertent le réseau d’Elon Musk. Bluesky voit son nombre d’utilisateurs augmenter rapidement ces derniers temps, avec la barre du million atteinte tout récemment. Si X continue de chuter et que Threads n’est toujours pas disponible en Europe, alors Bluesky pourrait se démarquer.

Lire aussi : L’intelligence artificielle : un gouffre financier ?

TAGS
Concours Mines-Ponts
Décryptage

Le concours commun Mines-Ponts 2024

Tu es étudiant(e) en classe préparatoire scientifique et tu souhaites poursuivre ton parcours académique au sein d’une école d’ingénieurs ? Pour cela, tu devras passer

Lire plus >

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.