Actus

Oteria Cyber School, nouvelle école en cybersécurité, ouvre en septembre 2022

Sommaire

Sommaire

Aucun article trouvé

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.

Oteria Cyber School école cybersécurité

Oteria Cyber School, nouvelle école entièrement dédiée aux métiers de la cybersécurité, ouvre son premier campus à Paris en septembre 2022. Pour ce faire, elle a annoncé lever 3 millions d’euros. Formations, débouchés professionnels, conditions d’admission, Études Tech te dresse le portrait de cette nouvelle école 100% en alternance.

Oteria Cyber School : la première école entièrement dédiée à la cybersécurité

Le constat est sans appel. Le manque de talent dans les métiers de la cybersécurité ne cesse de croître. Pourtant très porteur en vue des rémunérations plus qu’attractives, le secteur de la cybersécurité souffre encore de l’image de geek collée à la peau des spécialistes de l’informatique et du web. 

Pour y remédier, de nouveaux acteurs de la formation en cybersécurité voient le jour. C’est notamment le cas d’Oteria Cyber School, la première école 100% consacrée aux métiers de la cybersécurité. En vue de son lancement officiel pour septembre 2022, celle-ci a annoncé lever 3 millions d’euros auprès de plusieurs business angels, pour ouvrir son premier campus au cœur de la capitale. 

« La cybersécurité est essentielle pour construire une société de confiance et notre première mission en tant que nouvelle école est d’aller susciter de nouvelles vocations chez les jeunes. La cybersécurité est souvent associée à un milieu austère, que l’on associe aux attaques. Mais il faut savoir qu’il y a des métiers passionnants et porteurs de sens » , explique Hugues Spriet, cofondateur et ancien spécialiste réseaux chez Orange à Singapour, sur le plateau de BFM Business

Des cursus de niveau bac+5 pour former aux métiers de la cybersécurité

Pour former les experts de demain en cybersécurité, Oteria Cyber School délivrera des diplômes reconnus par l’État de niveau bac+5. Ces derniers seront accessibles pour celles et ceux qui sont titulaires d’un diplôme de niveau bac+2 dans le domaine de l’informatique. L’objectif étant de les former sur l’ensemble des métiers de la cybersécurité : ingénieur en cybersécurité, développeur informatique sécurité ou encore analyste cybersécurité. 

Une pédagogie axée autour de l’alternance 

Pour former au mieux ses futurs étudiants, Oteria Cyber School fait de l’alternance le cœur de sa stratégie pédagogique. Job dating, accompagnement personnalisé, l’école en cybersécurité compte bien multiplier les moyens pour aider ses apprenants à intégrer une entreprise.

Dès septembre 2022, deux classes (30 élèves chacune) seront ouvertes : l’une sur un cursus de trois ans et l’autre deux ans (bac+5). Le rythme d’alternance sera le suivant : une semaine à l’école suivie de deux semaines en entreprise. Ces derniers seront accompagnés par douze enseignants spécialisés dans toutes les disciplines de la cybersécurité. Parmi eux, on note l’ancien responsable cybersécurité de Centrale Paris.

L’année prochaine, l’école spécialisée en cybersécurité compte lancer trois nouvelles formations :
– une formation professionnalisante (1 an) ;
– un mastère pour les former aux enjeux techniques de la cybersécurité (2 ans) ;
– un mastère dédié aux diplômés d’écoles de commerce (2 ans) .

Les prérequis à avoir pour intégrer Oteria Cyber School

Alors qu’elle n’ouvre ses portes qu’en septembre 2022, l’école spécialisée en cybersécurité compte déjà près de 700 candidatures. La majorité d’entre elles sont des étudiants titulaires d’une licence professionnelle en cyberdéfense formés dans de grandes écoles informatique et d’ingénierie telles qu’Epitech ou encore 42. Pour l’heure, seule la moitié de la promotion a été recrutée.

Pour sélectionner ses futurs apprentis, l’école porte une attention toute particulière aux prérequis techniques des candidats, mais pas que. L’investissement et les soft skills (esprit d’équipe, ouverture d’esprit, curiosité, etc.) sont également des éléments qui jouent considérablement sur le verdict final. « C’est un secteur où il est indispensable de travailler en bonne intelligence avec d’autres experts en cybersécurité et l’ensemble des services d’une entreprise. », explique Hugues Spriet. 

Et pour attirer des profils variés, notamment des femmes, encore trop peu présentes dans les métiers de la tech, l’école a lancé un programme spécifique, Women at Oteria. L’objectif ? Recueillir le témoignage de femmes dans la cybersécurité et susciter l’envie de choisir la même vocation chez les plus jeunes. 

Tu souhaites te spécialiser dans la cybersécurité ? Il est encore possible de postuler à Oteria Cyber School jusqu’à la fin du mois de mai. 

Cybersécurité : un secteur porteur en pénurie de talent 

Comme le soulignent Les Echos Start, le secteur de la cybersécurité en France souffre d’une pénurie de main d’œuvre. Alors que l’État ambitionne de passer de 37 000 emplois en 2021 à 75 000 d’ici à 2025, les opportunités ne manquent pas pour se spécialiser dans ce secteur très porteur, aux rémunérations avantageuses : « entre 45 000 € et 60 000 € bruts annuels » évoque l’entrepreneur. 

En effet, la cybersécurité est, aujourd’hui, le secteur le plus attractif en termes de rémunération parmi les métiers de la tech. Si bien qu’un ingénieur en cybersécurité gagne entre 38 000 € et 45 000 € bruts par an en début de carrière. Une fourchette plus onéreuse, notamment pour les diplômés qui intègrent tout juste le marché de l’emploi.

Voir aussi : Quel salaire toucher en cybersécurité ?

Ressource

Pourquoi déposer sa marque 

Une marque constitue un repère, un élément distinctif qui rend votre société unique. Elle est la colonne vertébrale de la réputation et de la reconnaissance

Lire plus >
Concours Mines-Ponts
Décryptage

Le concours commun Mines-Ponts 2024

Tu es étudiant(e) en classe préparatoire scientifique et tu souhaites poursuivre ton parcours académique au sein d’une école d’ingénieurs ? Pour cela, tu devras passer

Lire plus >

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.