Actus

L’École Centrale de Lille ouvre 2 parcours en ingénierie santé dès 2023

Sommaire

Sommaire

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.

Centrale Lille - École Centrale de Lille ingénieurs

À l’occasion de la rentrée 2022, Centrale Lille a présenté ses différents axes stratégiques de développement pour cette nouvelle année, notamment les nouveautés pédagogiques et de recherche en ingénierie et santé. Le groupe a également mentionné les divers leviers qui seront déployés pour répondre aux attentes de la transition énergétique, ainsi que les actualités des 4 écoles qui le composent : École Centrale de Lille, ENSCL, IG2I et ITEEM.

L’École Centrale de Lille ouvre 2 nouveaux parcours dans “l’ingénierie santé”

Toujours soucieuse de former des ingénieurs et docteurs pluridisciplinaires par le biais de l’innovation et son positionnement à l’international, l’École Centrale Lille (membre du groupe Centrale Lille avec ITEEM, IG2I et ENSCL) a annoncé l’ouverture de deux nouveaux parcours en 3ème année dédiés à l’ingénierie santé : le premier étant “Organisation-Soin-Patient” tourné vers les organisations de la santé et le patient, et le second “Conception-Soin-Produit” davantage axé sur la conception des outils de soin. 

Développés en collaboration avec l’UFR3S de l’Université de Lille, ces deux parcours ont pour objectif d’enrichir les parcours déjà existants, à savoir :
– Énergie et réseaux intelligents ;
– Systèmes interactifs et communications avancées ;
– Construction et matériaux durables ;
– Systèmes embarqués et cyberphysiques ;
– Industrie 4.0 ;
– Conception et production durables ;
– Modélisation et architecture d’entreprise ;
– Science des données et intelligence artificielle. 

Emmanuel Duflos, Directeur de Centrale Lille, explique : « Depuis la crise sanitaire, nous constatons un intérêt grandissant de nos élèves-ingénieurs pour un approfondissement en formation en lien avec la santé. Nombreux choisissent de réaliser une mobilité en fin de 2ème année pour accéder à ce type de formation. Il y a trois ans, nous n’étions pas identifiés comme une force sur la santé. Aujourd’hui, je peux affirmer que, sur le site lillois, nous nous positionnons comme un interlocuteur significatif dans le domaine de l’ingénierie santé. Environ 40 apprenants devraient suivre cette option à la rentrée. »

Ces deux parcours seront proposés dès la rentrée prochaine et destinés aux étudiants de 3ème année. Un tronc commun d’une durée de 5 semaines liera ces deux spécialités afin de former l’ensemble des étudiants sur les grandes thématiques du monde la santé qui sont les sciences humaines et sociales, l’organisation du monde médical, les fonctions vitales et sens, ainsi que l’analyse statistique et inférence pour les données médicales. 

Centrale Lille : plus que jamais engagé dans la transition écologique

En plus de développer des parcours dans l’ingénierie santé, le Groupe Centrale Lille multiplie les actions pour tendre vers une transition énergétique. En plus d’avoir signé L’Accord de Grenoble, qui répertorie l’ensemble des établissements du supérieur engagés dans la transition écologique, le groupe intègre avec attention ces problématiques dans l’ensemble des cursus proposés par ses écoles internes.

Et cela va bien plus loin que l’atelier de la Fresque du Climat imposé pour chaque début de formation à tous les élèves du groupe. À l’exception de l’IG2I, l’ITEEM, l’ENSCL et l’École Centrale de Lille disposent chacune de parcours axé sur les enjeux environnementaux :
– ITEEM et son parcours “Développement Durable” en 5ème année ;
– ENSCL et sa majeure Chimie et procédés durables pour l’industrie en 2ème et 3ème année.

L’École Centrale de Lille, elle, compte deux parcours dédiés à la transition énergétique :
– Conception & production durables” en 3ème année du cycle ingénieur ;
– Construction & matériaux durables en 3ème année du cycle ingénieur.
Elle compte également 3 électifs sur la construction durable en 2ème année du cycle ingénieur, ainsi que l’électif DECLICK dont le travail porte sur le recyclage des matériaux et les performances moteurs hybrides.

Grâce au développement de parcours spécialisés dans l’ingénierie de la santé ainsi que sur le développement durable, le Groupe Centrale Lille espère compter davantage d’étudiantes parmi dans ses écoles et programmes. Actuellement, le Groupe Centrale Lille comptabilise près de 20% d’élèves filles sur l’ensemble de ces quatre écoles.

La recherche axée sur le développement durable pour les 5 années à venir 

Si Centrale Lille est reconnu comme étant un acteur majeur de la recherche et l’ingénierie, c’est notamment grâce à ses activités de recherche. Pour les mener à bien, le groupe bénéficie d’équipements d’excellence signés EQUIPEX, un distributeur de fournitures industrielles.

Dans une logique de développer davantage ses activités de recherche sur l’ensemble des thématiques enseignées dans ses écoles internes (santé, environnement, numérique et énergie), Centrale Lille s’engage à mener des actions respectueuses de l’Homme et de l’environnement, développer la recherche partenariale avec le secteur socio-économique et la création de spin-off, mais aussi renforcer les synergies entre les missions de formation et de recherche. « Le comité scientifique a été revu en 2021 suite à l’intégration de l’ENSCL. De manière générale, nous avons observé que les activités de recherche menées au sein de Centrale Lille se sont très naturellement orientées vers des problématiques en lien avec le développement durable », explique Emmanuel Duflos. 

Pour rappel, le groupe dispose de 7 laboratoires de recherche ainsi que de 2 laboratoires internationaux : NANOXCAT (France-Japon) et MATSUCAT (France-Inde). 

Zoom sur les 4 écoles de Centrale Lille 

Pour rappel, Centrale Lille regroupe quatre écoles d’ingénieurs qui sont l’École Centrale Lille, l’ENSCL, ITEEM et l’IG2I. Chacune d’elles forme des ingénieurs dans un domaine en particulier. En effet, l’ENSCL a pour objectif de former des ingénieurs chimistes de haut niveau et reconnus à l’échelle internationale. 

Lancée en 2003, l’ITEEM forme les ingénieurs managers entrepreneurs de demain. Sa formation d’ingénieur mêlant le programme d’une école d’ingénieur généraliste et celui d’une école de commerce, est notamment développée en collaboration avec SKEMA Business School. L’IG2I, elle, forme des ingénieurs pour les systèmes intelligents et interconnectés. 

Enfin, l’École Centrale de Lille est réputée pour sa formation d’ingénieur généraliste et ses 5 doubles-diplômes en partenariat avec d’autres établissements du supérieur (EDHEC, Université de Lille, École Polytechnique de Milan, etc.) 

Ressource

Pourquoi déposer sa marque 

Une marque constitue un repère, un élément distinctif qui rend votre société unique. Elle est la colonne vertébrale de la réputation et de la reconnaissance

Lire plus >
Concours Mines-Ponts
Décryptage

Le concours commun Mines-Ponts 2024

Tu es étudiant(e) en classe préparatoire scientifique et tu souhaites poursuivre ton parcours académique au sein d’une école d’ingénieurs ? Pour cela, tu devras passer

Lire plus >

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.